Nous utilisons des cookies propres et de tiers afin de regrouper des informations statistiques sur votre navigation et vous montrer la publicité en relation avec vos préférences. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Plus d'info et modification des paramètres Accepter

La 'manita' du Barça dans le derby catalan

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 8 +36k

Pin
Lionel Messi, auteur d'un triplé contre les 'Pericos'. EFE

La 'manita' du Barça dans le derby catalan

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 8 +36k

Lionel Messi a illuminé les débuts d'Ousmane Dembélé : auteur d'un triplé dans le derby contre l'Espanyol (5-0), l'Argentin a placé samedi le FC Barcelone en tête du Championnat d'Espagne et facilité l'intégration du jeune ailier français, passeur décisif pour sa grande première au Camp Nou.

On disait le Barça au bord de la crise mais le quintuple Ballon d'Or a chassé les mauvaises ondes avec son coup du chapeau (26, 35, 67), même si son premier but est entaché d'un hors-jeu. Et après une tête de Gerard Piqué sur corner (87), Dembélé, entré en jeu pour la dernière demi-heure, a offert le cinquième but à Luis Suarez d'une passe rasante (90). 

La journée n'aurait pas pu être meilleure pour le Barça (1er, 9 pts), qui est la seule équipe à trois victoires en trois journées en attendant le match de la Real Sociedad à La Corogne dimanche (10h00 GMT). Car dans le même temps, le Real Madrid, apathique, a concédé contre Levante (1-1) son deuxième match nul consécutif et pointe déjà à quatre longueurs (5 pts), au même titre que l'Atletico Madrid, freiné à Valence (0-0).

Ce carton plein du Barça vient apaiser un peu un club gagné par la morosité, entre le départ retentissant de Neymar au PSG, un mercato raté et une direction sous le feu des critiques. Une partie des supporters catalans a d'ailleurs appelé à la démission le président barcelonais Josep Maria Bartomeu.

 Dembélé adoubé par Messi 

Mais Messi, nouveau meilleur buteur de Liga (5 buts), a apaisé l'atmosphère avec son triplé, alors que l'Espanyol, menaçant, a trouvé le poteau (43e).

Sur le bord du terrain, prêt à entrer en jeu, Dembélé a semblé impressionné au moment du troisième but de la star argentine, qu'il a applaudi. Et lorsqu'il a pénétré sur la pelouse en remplacement de Gerard Deulofeu (68e), l'attaquant de 20 ans a été applaudi à son tour par le public du Camp Nou, désireux de voir à l'oeuvre le remplaçant annoncé de Neymar.

On peut dire que Messi a grandement facilité la première du Bleu, devenu cet été le troisième joueur le plus cher de l'histoire avec un transfert à 105 millions d'euros (+42 millions de bonus).

Sur la pelouse, l'ex-joueur de Dortmund s'est positionné au poste d'ailier droit. Il a réussi quelques belles accélérations (72, 74) mais a aussi manqué d'automatismes avec son latéral, le Portugais Nelson Semedo.

'Dembouz' a néanmoins soigné sa copie en délivrant sa première passe décisive en Liga : un ballon ajusté dans la course de Suarez (89). Et à la fin du match, le Français a pu recevoir l'accolade du 'Roi Leo', en signe d'adoubement.

 Le Real endormi 

Si Messi a brillé à Barcelone, Cristiano Ronaldo manque cruellement au Real Madrid. Suspendu jusqu'au 20 septembre en Liga pour avoir bousculé un arbitre, le Portugais était absent samedi midi au stade Bernabeu et l'équipe de Zinédine Zidane continue d'avancer au ralenti, deux semaines après un autre nul contre Valence (2-2).

Endormi à l'heure de la sieste avec un onze très remanié, le Real a encaissé un but évitable signé Ivi après une touche (12). S'ils ont égalisé par Lucas Vazquez sur corner (36), les Madrilènes ont ensuite buté sur la défense, perdant en outre leur latéral brésilien Marcelo, expulsé pour un coup de pied sur un adversaire (89). Et Toni Kroos a trouvé le poteau dans le temps additionnel...

"Ce sont des moments qui font partie d'une saison, il faut juste essayer de changer ça", a souligné Zidane, assurant n'être "pas inquiet".

Toutefois, la blessure à une cuisse de Karim Benzema (28), probablement indisponible au moins un mois, n'arrange pas les affaires du double champion d'Europe en titre avant de débuter mercredi contre l'Apoel Nicosie la défense de ses titres... Mais en Ligue des champions, la suspension de Ronaldo ne s'applique pas, et le retour du quadruple Ballon d'Or fera beaucoup de bien aux Madrilènes.

BeSoccer

BeSoccer

infos 19K RANK 1
vues 54M RANK 2
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook