Nous utilisons des cookies propres et de tiers afin de regrouper des informations statistiques sur votre navigation et vous montrer la publicité en relation avec vos préférences. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Plus d'info et modification des paramètres Accepter

Non, Cristiano Ronaldo n'est pas fini !

César Guessous par César Guessous @rfutbol - 7 +24k

Pin
L'attaquant du Real Madrid Cristiano Ronaldo à l'entraînement. EFE

Cristiano Ronaldo bouge encore : toujours décisif à 32 ans, l'attaquant portugais va tenter d'expédier le Real Madrid en demi-finale de Ligue des champions mardi en quart retour face au Bayern Munich, tout en visant la barre mythique des 100 buts en C1.

À l'aller mercredi dernier, le quadruple Ballon d'Or a retrouvé son mordant au meilleur moment. Il a inscrit deux buts synonyme de victoire 2-1 à l'extérieur, dégageant la voie du dernier carré pour l'équipe championne d'Europe en titre.

Cela faisait pourtant plus de 650 minutes que Ronaldo ne marquait plus en C1. Et après avoir atteint à Munich la barre des 100 buts en compétitions européennes, il peut désormais devenir le premier joueur à totaliser 100 buts en Ligue des champions (98 à ce jour, dont un en tour préliminaire).

"J'espère marquer un autre doublé au Bernabeu", a prévenu le Portugais avant une semaine décisive, marquée par la réception du Bayern mardi puis le clasico au sommet de la Liga dimanche face au FC Barcelone.

Zinédine Zidane, son entraîneur, s'est réjoui du rebond de l'attaquant, "au top de sa forme" pour la dernière ligne droite de la saison après un hiver compliqué, entre performances en dents de scie et accusations de fraude fiscale présumée.

 Machine à marquer 

Avec l'attaquant de Madère, le Real reste une incroyable machine à marquer: cela fait 54 matches officiels consécutifs que l'équipe de Zidane inscrit au moins un but à chaque sortie.

"Les joueurs croient en ce que je mets en place, en ce que je veux, et on a tous envie de prendre le même chemin", s'est réjoui lundi le technicien français.

C'est une sacrée garantie à l'heure de recevoir un Bayern à la défense très affaiblie, alors que Javi Martinez est suspendu et Jerome Boateng comme Mats Hummels incertains. 

L'entraîneur munichois Carlo Ancelotti, ancien du Real (2013-2015), est conscient de la menace. "Si on laisse Ronaldo libre aux six mètres, il marque", a prévenu lundi l'Italien, demandant à ses joueurs de "réussir le match parfait."

En somme, tout place le Real en position de force pour décrocher une septième demi-finale consécutive en C1. Ce qui mettrait un terme à une série comparable côté Bayern, demi-finaliste sur les cinq dernières années.

Follow BeSoccer on Facebook