noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

La folle semaine de Di Maria

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 2,445

Pin La semaine de Di Maria. EFE
La semaine de Di Maria. EFE

La folle semaine de Di Maria

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 2,445

Encore irrésistible dimanche à Nice (0-3), Angel Di Maria est revenu très en jambes de sa quatorzaine, en espérant ne pas être arrêté net par la LFP.

S'il y a un nom que Thomas Tuchel coche quasi immédiatement sur la feuille de match, c'est bien celui d'Angel Di Maria. L'Argentin est l'un des soldats du coach parisien. Un cadre qui a fait le bonheur de son équipe cette semaine en se montrant décisif contre Metz (1-0) mercredi, puis à Nice (0-3) ce dimanche. Un retour fracassant pour celui qui n'avait retrouvé les terrains que dimanche dernier, face à l'OM, après seulement un entraînement complet dans les jambes.

Touché par la Covid-19 durant les congés accordés après le Final 8, Di Maria semble déjà très en jambes. Pour le plus grand plaisir de son entraîneur, qui n'a pas manqué de souligner l'exemplarité de son joueur : "Ce qu’a fait Di Maria, ce n’est pas facile. Angel a joué trois matches consécutifs en 8 jours après le Covid en débutant après un seul entraînement. Il montre toujours qu’il est capable de faire des choses extraordinaires."

À l'origine du but de Julian Draxler face à Metz, Angel Di Maria a signé son premier but de la saison à l'Allianz Riviera en profitant d'une frappe de Kylian Mbappé repoussée par le gardien niçois Walter Benitez. Il a ensuite signé une merveille de coup-franc pour Marquinhos et aurait même pu finir avec deux ou trois passes décisives de plus si les Parisiens avaient été plus efficaces, avant son remplacement par le jeune Bandiougou Fadiga (79e).

Quelques jours plus tôt, Thomas Tuchel avait déjà exprimé son admiration pour Angel Di Maria. "C'est toujours pareil avec lui. Il est fiable, fort, il a l'expérience, la mentalité et la qualité pour être décisif. Ce n'est pas nouveau. (...) C'est incroyable. Je n'ai pas de mot. Mais nous sommes habitués maintenant. C'est un cadeau de l'avoir dans l'équipe", avait déclaré le technicien après la victoire contre Metz, se disant au passage "surpris" de le voir convoqué par la commission de discipline.

Car mercredi, c'est sur un autre terrain que l'ancien Madrilène va devoir rendre des comptes. La commission de discipline de la LFP a convoqué Di Maria pour s'expliquer sur son crachat vers Alvaro Gonzalez lors de PSG-OM (0-1). S'il s'avère que le crachat, capté par les images de la chaîne Téléfoot, était effectivement dirigé vers le Marseillais, le gaucher risque jusqu'à six matches de suspension. Soit la peine maximale prévue par le barème de la FFF, sur lequel s'appuie la commission de discipline de la LFP. Une sanction dont se passerait bien le PSG au vu de l'état de forme de son joueur en ce début de saison.

BeSoccer

BeSoccer

Infos 105K RANK 1
vues 774M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook