noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

15 ans depuis la finale de Ligue des champions la plus épique

Pin 15 ans depuis la finale de Ligue des champions la plus épique. AFP
15 ans depuis la finale de Ligue des champions la plus épique. AFP

15 ans depuis la finale de Ligue des champions la plus épique

Lisa Houdeville par Lisa Houdeville @hdv_lisa - 0 +22k

C'était un 25 mai 2005, il y a quinze ans. Liverpool et Milan avaient atteint la finale de la Ligue des champions et s'étaient donné rendez-vous à Istanbul. Et alors que la première mi-temps laissait entrevoir le gagnant, tout changeait par la suite.

La finale de la Ligue des champions n'avait pas bien commencé pour les 'Reds'. Paolo Maldini, dès la première minute de la rencontre, ouvrait le score pour les 'rossoneri' en reprenant un coup franc tiré par Andrea Pirlo. 

Puis, Hernan Crespo y allait de son doublé avant la fin de la première période, après des passes de Shevchenko et de Kaká, offrant à Milan un aperçu de la victoire. Oui, mais... C'était sans compter sur le réveil de Liverpool.

Liverpool rentrait au vestiaire avec trois buts de retard, mais n'a pas baissé les bras pour autant. Les hommes de Rafa Benitez reprenaient des couleurs avec un boulet de canon de Steven Gerrard à la 54e minute.

Deux minutes plus tard, Smicer surprend Dida d'une frappe lointainte. Le gardien parviendra à la toucher, mais ce n'est pas suffisant pour empêcher le ballon d'entrer dans les filets et de redonner du suspense au match. 

Puis, l'impossible devenait possible. Quelques minutes plus tard, Liverpool était de retour en attaque, et Gerrard faisait bouger les lignes avant de tomber dans la surface, bousculer par un Gattuso qui ne voulait pas y croire. 

C'est un très jeune Xabi Alonso qui prendra la responsabilité de tirer le penalty. Dida arrête le ballon une fois, mais pas deux. En deux temps, Alonso inscrivait le but qui remettait les compteurs à zéro dans un match devenu complètement dingue. 

Mission presque accomplie alors, pour Liverpool. Le match qui semblait complètement perdu était de nouveau à la portée des 'Reds'. Et après la fin du temps réglementaire puis de la prolongation, la finale devait se résoudre par des tirs au but.

Dudek était en état de grâce et arrêtait le tir de Pirlo, après avoir vu celui de Serginho passer au-dessus de ses cages. Riise voyait ensuite son tir repoussé par Dida. Et après de nombreuses tensions, l'arrêt miraculeux arrivera. 

Liverpool savait qu'une erreur de Shevchenko lui offrait la Coupe. Et Shevchenko ne fait pas le bon choix. Dudek parviendra à repousser le ballon de sa main, une main historique provoquant le fameux miracle d'Istanbul, il y a alors 15 ans de cela.

Lisa Houdeville

Lisa Houdeville

Infos 10K RANK 2
vues 182M RANK 2
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook