noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

A défaut d'un Neymar, l'Allemagne s'enflamme pour Coutinho

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 6,830

Pin L'Allemagne s'enflamme pour Coutinho. AFP
L'Allemagne s'enflamme pour Coutinho. AFP

A défaut d'un Neymar, l'Allemagne s'enflamme pour Coutinho

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 6,830

Munich n'a pas de Tour Eiffel à illuminer pour souhaiter la bienvenue à Coutinho, comme l'avait fait le PSG pour Neymar. Mais le Brésilien n'en est pas moins la nouvelle étoile de la Bundesliga, en mal de très grandes vedettes étrangères.

"Félicitations au Bayern pour ce transfert sensationnel", clame jeudi Dieter Hamann, l'ancienne star de Munich et de Liverpool, dans l'éditorial du magazine 'Kicker', "Philippe Coutinho est une victoire pour la Bundesliga".

Une victoire provisoire, puisque l'attaquant Brésilien de 27 ans est prêté par Barcelone au Bayern pour une saison, avec option d'achat de 120 millions d'euros. Encore un peu juste physiquement, il ne sera pas titulaire samedi à Schalke, pour la deuxième journée de championnat.

Même les rivaux du Bayern se sont joints à l'enthousiasme général : "C'est un super joueur, et un vrai enrichissement (pour la Bundesliga), je suis vraiment fan de lui", s'est enthousiasmé Julian Brandt, l'international de Dortmund.

"C'est énorme pour la Bundesliga, c'est un joueur extraordinaire, qui fait des trucs de fou. Il sera le meilleur joueur d'Allemagne, et de loin", pronostique Marko Grujic, attaquant du Hertha Berlin qui a côtoyé Coutinho à Liverpool.

"Un jeune homme très humble"

Hasan Salihamidzic, le directeur sportif du Bayern, s'auto-congratule : "Nous offrons à nos supporters quelque chose de spectaculaire !". Trop heureux de ramener à ses patrons le scalp du vainqueur de la Copa America, quelques jours seulement après avoir été accusé d'incompétence sur les réseaux sociaux pour n'avoir pas renforcé suffisamment l'équipe à l'intersaison.

Pour les dirigeants, soucieux de développer la "marque" Bayern (et les revenus associés!), notamment en Asie, Coutinho pourrait en effet permettre de compenser la perte d'image causée par les départs des légendes Arjen Robben et Franck Ribéry.

"Lundi a été la journée record pour le FC Bayern sur les réseaux sociaux depuis la création des comptes", jubile le site internet du 'Rekordmeister', "plus de 100 millions de fans ont été atteints (...) à travers Facebook, Instagram, Twitter & co. Ce n'était jamais arrivé".

"L'intérêt pour notre nouveau magicien de l'attaque est gigantesque", poursuit le club, qui assure (sans donner de chiffres) que les maillots floqués du nouveau numéro 10 s'arrachent déjà dans les fanshops.

 "... des trucs de fou"

Sur le terrain, Coutinho n'a pas le rayonnement d'un Neymar. Mais il n'en a pas non plus le caractère de diva, ce qui semble convenir aux valeurs familiales du club bavarois : "Coutinho n'est pas le genre de gars qui réclame un statut particulier", a immédiatement rassuré l'entraîneur Niko Kovac, "c'est un footballeur de classe mondiale et un jeune homme très humble".

La saison dernière, le joueur révélé au Vasco de Gama n'a pourtant pas étincelé de mille feux aux côtés des astres de première grandeur Lionel Messi et Luis Suarez. 

Pour Dieter Hamann, l'excuse est toute trouvée : "En Catalogne, Lionel Messi était son grand problème. Le quintuple Ballon d'Or prend exactement les espaces que Coutinho devrait normalement occuper. Dans ces conditions, c'est difficile de briller à côté de Messi".

"Le Bayern doit adapter son jeu à Coutinho, et non l'inverse", suggère d'ailleurs le vainqueur de la Ligue des champions 2005 : "S'il conserve sa liberté dans l'axe, juste derrière Lewandowski, il va changer le jeu du Bayern, comme il l'avait fait à Liverpool".

La presse spécialisée allemande spécule désormais sur la nouvelle organisation tactique que va devoir imaginer Kovac. Et s'inquiète pour Thomas Müller, l'icône nationale qui risque de se retrouver relégué sur le banc par le "magicien" carioca.

BeSoccer

BeSoccer

infos 74K RANK 1
vues 550M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook