noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

"Coacher MU ? Je ne parle pas encore suffisamment bien l’anglais"

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 9,443

Pin Je ne parle pas encore suffisamment bien l’anglais. AFP
Je ne parle pas encore suffisamment bien l’anglais. AFP

"Coacher MU ? Je ne parle pas encore suffisamment bien l’anglais"

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 9,443

L'ancien entraineur de la Juventus a affirmé qu'il n'est pas encore prêt pour tenter une aventure en Premier League.

Alors que les Red Devils réalisent leur pire début de saison en Premier League, la pression commence à se faire sentir sur Ole Gunnar Solskjaer. Le nom d’Allegri est cité parmi les techniciens susceptibles de lui succéder si la mauvaise spirale se prolonge.

Mandzukic vers Manchester United en janvier

Cependant, l'ex-coach de la Vieille Dame a assuré qu'il ne lorgnait absolument pas sur ce poste. Alors qu'il est actuellement libre de tout engagement, il a affirmé que son anglais n'est pas encore à la hauteur pour une expérience à Old Trafford. "Je ne parle pas encore assez bien l'anglais, mais j'apprends", a confié en plaisantant Allegri lors du symposium de la Football Coaches Association, organisé par Przeglad Sportowy.

Tout en désirant améliorer son anglais, Allegri a poursuivi en soulignant qu'il était plus un coach qui écoutait plus qu'il ne parlait, et que c'est ce qui lui a permis de réussir à la Juve. Le technicien de 52 ans a remporté la Série A lors de chacune de ses cinq saisons avec les Bianconeri et il les emmenés deux fois en finale de la Ligue des champions. "Il y a deux façons d'être un bon entraîneur: autoritaire et libéral. Je préfère la deuxième option, alors j'écoute plus que je ne parle", a déclaré Allegri. "Grâce à cette stratégie, je reçois plus d'informations de l'extérieur qui changent positivement mon monde. Je remet toujours en question la validité de mes idées. Je n'aime pas les certitudes. Si je pense que quelque chose est bon à 100%, alors je suis inquiet et je dois consulter les avis des gens autour de moi".

Allegri est aussi revenu sur ses débuts compliqués dans le Piémont. "Quand je suis arrivé à Turin après Antonio Conte, beaucoup pensaient que j'étais foutu. On disait la Juve en fin de cyclée. Que la période de grâce était terminée car l'équipe est saturée. La situation n’était pas parfaite car j’ai trouvé une équipe à reconstruire. C’est excitant, mais il y avait un gros risque d’échec et la Juventus n’est pas le lieu où celui-ci est accepté. C’est pourquoi j’ai dû chercher des moyens de stimuler le groupe. J'ai écouté et échangé. "

BeSoccer

BeSoccer

infos 81K RANK 1
vues 599M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook