Ligue 1: le marché des transferts impacté par le dossier des droits TV ?

BeSoccer il y a 1 mois 1.6k
Ligue 1: le marché des transferts impacté par le dossier des droits TV ? afp

Le marché estival des transferts s'ouvre lundi en Ligue 1, alors que les clubs ne savent toujours pas sur quelle manne financière ils vont pouvoir s'appuyer sans connaître le montant des droits TV pour la saison prochaine. 

Parallèlement, le championnat doit se trouver une nouvelle tête de gondole après le départ de Kylian Mbappé à Madrid. 

Philippe Diallo, le président de la Fédération française de football (FFF), l'a reconnu samedi: le football français est "dans un moment difficile" car la LFP n'a pas encore trouvé de diffuseur pour son championnat qui reprend le 16 août prochain.

"Les clubs en France ont trois leviers pour établir leur budget: la billetterie, le sponsoring et les droits TV qui sont censés être la manne la plus sûre. Or là, ils ne savent pas sur quel montant ils vont pouvoir compter", expliquait fin mai à l'AFP Pierre Maes, consultant en droits TV du sport. 

Sans cette manne la plus sûre, selon le consultant, les clubs français se trouvent privés, dans les premiers jours ou les premières semaines du mercato d'été, d'un important levier pour l'achat de joueurs en vue de renforcer leur effectif.

Dans un premier temps, ils devraient donc vendre pour pouvoir s'attacher les services d'une star, d'une pépite, d'un revanchard, du joueur qui comblera le vide laissé à un poste au sein de leur groupe.

De nombreux clubs l'ont déjà fait savoir, en plaçant sur la liste des départs les joueurs à forte valeur marchande de leur équipe. 

Vendre avant d'acheter 

A Nice par exemple, Khéphren Thuram et Jean-Clair Todibo, tous deux sous contrat avec les Aiglons, devraient être vendus, probablement à l'étranger.

A Lyon, Rayan Cherki, enfant du club, pourrait aussi faire ses valises, comme Alexandre Lacazette, son capitaine. 

Le Lillois Leny Yoro (18 ans), pisté par des géants d'Europe (on parle d'un intérêt de la part du PSG et du Real Madrid) devrait apporter une coquette somme au Losc, au même titre que le Canadien Jonathan David.  

Lens, enfin, a placé sur la liste des départs son avant-centre Elye Wahi, recruté à grand frais l'an passé (30 millions d'euros) pour récupérer des liquidités et être sûr de présenter un budget sain pour la saison prochaine. 

Le départ le plus retentissant cet été n'est pas une vente, mais il va alléger considérablement les finances du Paris Saint-Germain.

Kylian Mbappé, son attaquant vedette, part libre au Real Madrid mais Paris se déleste du salaire le plus conséquent de tout le championnat.

Le champion de France, moins contraint que les autres sur le plan financier, s'est d'ores et déjà mis en quête du remplaçant de Mbappé, figure de proue du PSG et de la Ligue 1.

Du mouvement sur les bancs

Après les départs la saison dernière de Neymar et de Lionel Messi, ce joueur sera forcément moins clinquant que le capitaine de l'équipe de France, ce qui semble être la nouvelle politique du club parisien où la vraie star désormais, est toujours sur le banc, en la personne de son entraîneur, Luis Enrique.

Les bancs de Ligue 1 vont aussi connaître de nombreux mouvements cet été.

Reims, Nice, Lens, Marseille, Lille et peut-être Le Havre auront un nouvel entraîneur la saison prochaine, des transferts déjà bouclés dans certains cas. 

La première mission de ces nouveaux techniciens sera de recruter malin. Ils ont jusqu'au 30 août à 23h00 pour trouver des idées. 

Mentionnés dans l'article