noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Chelsea et Leicester mettent la pression sur City

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 5,434

Pin Chelsea et Leicester mettent la pression sur City. AFP
Chelsea et Leicester mettent la pression sur City. AFP

Chelsea et Leicester mettent la pression sur City

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 5,434

Manchester City a été provisoirement sorti du podium de Premier League par les victoires conjuguées de Chelsea contre Newcastle (1-0) et Leicester contre Burnley (2-1), alors que Tottenham a encore déçu, samedi, lors de la 9e journée.

Chelsea, persévérance récompensée

Les hommes de Frank Lampard sont repartis du bon pied après la trêve internationale et n'ont pas manqué l'occasion de grimper au moins provisoirement sur le podium (3e, 17 points).

Pour cela, ils ont fait preuve de beaucoup de persévérance pour venir à bout de Newcastle requinqué par son succès sur Manchester United il y a quinze jours (1-0).

Réorganisés de façon très défensives par Steve Bruce, dans un style que son prédécesseur Rafaël Benitez n'aurait pas renié, les Magpies ont longtemps repoussé les assauts des Blues.

La maladresse de Callum Hudson-Odoï (16e), des arrêts de Martin Dubravka (19e, 69e) et même la barre transversale sur une tête de Tammy Abraham (56e) ont repoussé l'échéance.

Mais c'est finalement Marcos Alonso à la 73e qui a récompensé les efforts des Londoniens qui enregistrent un troisième succès de suite et, en prime, leur deuxième clean sheet de la saison, l'un de leurs points faibles du début de saison.

Leicester, sans faire de bruit

À pas de loup, ou plutôt de renard, les Foxes s'installent dans le très haut du tableau anglais.

Après avoir poussé Liverpool dans ses derniers retranchements lors de la dernière journée, sans toutefois éviter une défaite face aux leaders (2-1), ils ont cette fois réussi à renverser Burnley (2-1) une équipe accrocheuse.

Encore une fois, Jamie Vardy y est allé de son but, sa 15e réalisation depuis l'arrivée de Brendan Rodgers en mars, deux de plus que n'importe quel autre joueur en Premier League sur cette période.

C'est une ancienne connaissance du championnat français, le milieu belge Youri Tielemans, qui a scellé le succès - largement mérité sur le match - des champions d'Angleterre 2016, d'une frappe puissante à l'entrée du dernier quart d'heure.

Signe que Leicester est dans une grande réussite pour le moment, une égalisation et un doublé ont été refusés à Chris Wood pour une faute très peu évidente sur Jonny Evans à moins de dix minutes de la fin.

Tottenham bouge encore

On a bien cru que l'électrocardiogramme, voire l'encéphalogramme de Tottenham étaient définitivement plats, mais les Spurs ont réussi à arracher le nul contre Watford (1-1) et s'accrochent à la première moitié du classement (7e, 12 points).

Se réjouir du partage des points avec la lanterne rouge montre bien dans quel état de déliquescence est le finaliste de la dernière Ligue des Champions.

Mais quand l'ancien Rennais Abdoulaye Doucouré a ouvert le score dès la 6e minute, sur la première incursion de Watford dans le camp adverse, l'entraîneur Mauricio Pochettino aurait sans doute déjà signé pour ce dénouement.

La première période sans âme, sans jeu, sans percussion montre bien qu'il en faudra encore beaucoup pour sauver les Londoniens.

Mais l'entrée de Son Heung-min à la pause a secoué les Spurs et le but de Delle Ali à 5 minutes de la fin, qui a donné lieu à un véritable sketch autour de la vérification par la VAR, suffira pour le moment à éviter le pire.

Un regain de caractère à confirmer lors de la réception de l'Etoile Rouge de Belgrade mardi en Ligue des Champions, pratiquement la dernière chance de se relancer en C1 après la déroute contre le Bayern (7-2).

BeSoccer

BeSoccer

infos 80K RANK 1
vues 586M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook