noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Le PSG au bout du rêve

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 1 +59k

Le PSG au bout du rêve

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 1 +59k

Mené par l'Atalanta Bergame, le Paris Saint-Germain s'est qualifié pour le dernier carré de la Ligue des champions au terme d'un scénario complètement fou !

Presque cinq mois jour pour jour après sa qualification pour les quarts de finale face au Borussia Dortmund, le Paris Saint-Germain avait rendez-vous avec l'Histoire ce mercredi soir, à Lisbonne. Opposés à l'Atalanta Bergame, les Parisiens avaient l'occasion de faire partie du dernier carré de la Ligue des Champions en cas de succès.

Entre envie d'offrir à la capitale française les frissons qu'elle attend depuis de trop nombreuses années en Coupe d'Europe et la peur de s'effondrer une nouvelle fois dans le money time, le PSG se présentait pour ce rendez-vous sans sa star Kylian Mbappé, mais avec la présence de son milieu offensif brésilien Neymar.

Neymar, justement, a représenté à lui seul les paradoxes de cette équipe parisienne face aux Transalpins. En première période, l'ancien du FC Barcelone a été omniprésent. Mais au sens littéral du terme : à savoir dans les bons, comme dans les mauvais coups... En effet, le Brésilien, trop vif et technique pour ses adversaires du soir, a posé de nombreux problèmes aux pensionnaires de Serie A, mais a loupé trois énormes occasions. D'abord, en ouvrant trop son pied lors d'un face à face avec le portier adversaire (2eme). Ensuite sur un centre-tir totalement manqué (18e). Enfin, après une offrande d’Hateboer qu’il a envoyé dans le ciel lisboète (42eme).

Avant cette énième tentative manquée, l'Atalanta Bergame avait, elle, été à la hauteur des attentes. Sans complexe, la formation transalpine, supérieure tactiquement et physiquement, s'est procurée de nombreuses occasions. Si Keylor Navas a d'abord été en mesure de préserver sa cage inviolée en réalisant des parades décisives face à Gomez (2e), Hateboer (10eme) puis Caldara (11eme), l'ancien du Real Madrid n'a eu d'autre choix que de céder face à une frappe enroulée de Pasalic (26e).

En seconde période, le PSG, largement bousculé durant le premier acte, ne démarrait pas vraiment pied au plancher. Alors que le temps jouait en la faveur de l'Atalanta Bergame, les occasions se faisaient plus rares, tandis que la pression était encore montée d'un cran. Pour inverser la tendance, Thomas Tuchel se décidait donc à faire entrer en jeu son arme secrète à l'heure de jeu. Peu inspiré, Pablo Sarabia cédait ainsi sa place à Kylian Mbappé, longtemps incertain pour ce match suite à une blessure à la cheville. 

Apportant une solution supplémentaire dans la profondeur, le natif de Bondy manquait lui aussi une occasion en or à la 80ème minute. Plus rapide que ses vis-à-vis, l'attaquant français tentait de frapper fort du pied gauche, mais voyait sa tentative détournée par le gardien adverse... À 10 minutes du terme de la rencontre, Paris allait devoir tenter le tout pour le tout afin d'égaliser. En face, l'Atalanta tentait bien quelques offensives, mais celles-ci se voulaient moins tranchantes qu'avant la pause. À la 85e, Choupo-Moting pensait remettre son équipe dans le match, mais sa reprise de la tête ne trouvait pas le cadre. Avant que l'impossible devienne possible... 

Rivés vers l'attaque, les Parisiens égalisaient d'abord dans le temps additionnel (90+1) sur un but inscrit par Marquinhos. À l'affût dans la surface de réparation, celui qui évoluait ce soir au poste de milieu de terrain voyait sa projection payer. À la réception d'une passe de son compatriote Neymar, Marquinhos égalisait avec réussite.

Puis, Choupo-Moting envoyait le PSG au septième ciel en doublant la mise (90+3). En l'espace de deux minutes, l'Atalanta, qui n'avait cessé de reculer au fil de la seconde période, voyait sa qualification s'envoler. Paris s'est fait peur, mais Paris a encore le droit de rêver, et verra bel et bien le dernier carré de la C1 ! 

BeSoccer

BeSoccer

infos 102K RANK 1
vues 759M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook