noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo App Huawei

"Entendre que je suis un gardien révolutionnaire me rend fier"

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 2,134

Pin Neuer est fier de son travail au Bayern. AFP
Neuer est fier de son travail au Bayern. AFP

"Entendre que je suis un gardien révolutionnaire me rend fier"

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 2,134

Très bon au pied en plus d'être infranchissable sur sa ligne, le portier du Bayern a fait évoluer son poste au fil des années.

Un triplé historique sept ans après le dernier réalisé sous les ordres de Jupp Heynckes et une impression de domination totale. Le Bayern Munich version 2020 n'a laissé que des miettes à ses adversaires, à commencer par Lyon et le PSG, battus dans la dernière ligne droite de la conquête de leur sacre européen cet été à Lisbonne.

"Le triplé de 2013 ? On peut dire que nous sommes allés encore plus loin dans la performance technique. Cela procure toujours autant de plaisir de faire partie de cette équipe et d'en être le capitaine", s'extasie Manuel Neuer dans une interview accordée à 'L'Equipe'.

Des succès qui portent la marque du nouvel entraîneur, Hansi Flick, nommé comme n°1 à l'automne et qui n'a pas tardé à trouver ses marques à la tête du bolide.

Neuer souligne son importance : "D'une part, à travers son côté humain, sa proximité avec chaque joueur. D'autre part, avec sa philosophie, qui donne l'idée du football que nous voulons jouer. C'est autre chose que ce que nous avions parfois montré lors de la phase aller. Il a réussi à nous donner un plan, et ce plan a simplement été appliqué par l'équipe."

Sans oublier de mettre en avant un autre bonhomme central dans la victoire : Robert Lewandowski, et son total stratosphérique de 15 buts en 10 matchs sur la scène européenne, manquant de trouver les filets seulement en finale.

"Lewy est unique, assure Neuer. Il peut marquer avec n'importe quelle partie de son corps. Il n'a pas de point faible dans la finition. Il peut marquer du droit, du gauche, de loin, de la tête. Il est tellement complet que c'est très difficile pour les défenseurs et les gardiens de réagir."

Redevenu le dernier rempart infranchissable tellement important dans les multiples succès du Bayern depuis plus d'une décennie, le portier de la Mannschaft est également revenu sur sa longue blessure au pied, qui l'a éloigné des terrains pendant presque la totalité de la saison 2017-2018.

"La blessure était très préoccupante car mon pied se fracturait trop souvent. Je ne savais même pas si je pourrais revenir, assure-t-il. Mais c'est désormais derrière moi, la stabilité est là, je me sens très bien. Je suis soulagé que mon corps me laisse tranquille et je ne me dis pas que je vais arrêter dans quelques années. Je continuerai tant que je serai en bonne santé et que j'aurai du plaisir."

L'interessé se dit enfin "fier" des louanges qui lui sont faites depuis de longues années, en particulier sur les apports qu'il a pu apporter à son poste, en pleine évolution.

"Un gardien révolutionnaire ? J'ai souvent entendu cela, ça me rend assez fier. Beaucoup d'entraîneurs d'équipes de jeunes et d'entraîneurs de gardiens veulent que les gardiens arrivent à jouer avec les deux pieds pour qu'ils puissent être inclus dans le jeu. C'est très important, selon moi, que l'on s'entraîne dans cet esprit."

BeSoccer

BeSoccer

Infos 109K RANK 1
vues 808M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook