noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo App Huawei

Bleus d'Europe: l'époustouflant quadruplé de Giroud

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 2,985

Pin Bleus d'Europe: l'époustouflant quadruplé de Giroud. AFP
Bleus d'Europe: l'époustouflant quadruplé de Giroud. AFP

Bleus d'Europe: l'époustouflant quadruplé de Giroud

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 2,985

Olivier Giroud en démonstration. L'attaquant a inscrit un quadruplé avec Chelsea à Séville, lors d'une soirée qui a souri à d'autres prétendants à l'attaque des Bleus, comme Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé.

- Bleu ciel-

Olivier Giroud: Époustouflant! Le deuxième meilleur buteur de l'histoire des Bleus était sur un nuage avec Chelsea contre Séville (4-0), et s'est offert le premier quadruplé de la saison en C1. Une frappe bien sentie du gauche (8e), un ballon piqué du droit (54e), une tête (74e) et un penalty (83e): l'ancien Montpelliérain de 34 ans a maîtrisé toutes les nuances du but au Ramon Sanchez-Pizjuan. De quoi montrer à Frank Lampard, qui lui privilégie Timo Werner et Tammy Abraham, sa fiabilité et sa force mentale. Ainsi qu'à Didier Deschamps...

Antoine Griezmann: "Grizi" (29 ans, 86 sélections) est de retour à son meilleur niveau. L'attaquant a marqué pour la troisième rencontre consécutive, chose qui ne lui était plus arrivée depuis plus de deux ans. D'une superbe talonnade passée entre les jambes du gardien adverse à la reprise d'un centre de Jordi Alba, Griezmann a ouvert le score pour le Barça, qui a ensuite déroulé contre Ferencvaros (3-0).

Ousmane Dembélé: A l'instar d'Antoine Griezmann, Ousmane Dembélé a profité des absences côté barcelonais (Lionel Messi au repos, Ansu Fati blessé, Pedri sur le banc…) pour prouver qu'il est lui aussi de retour à son meilleur niveau, après avoir laissé les blessures derrière lui. Dembélé (23 ans, 21 sélections) a transformé le penalty provoqué et offert par Martin Braithwaite (28e), et a fini la rencontre avec le brassard de capitaine autour du bras, après la sortie de son compatriote Clément Lenglet (65e).

- Bleu de travail -

Presnel Kimpembe: Une nouvelle prestation globalement solide du défenseur international du Paris SG face à Manchester United (3-1), même s'il a connu, comme son équipe, un moment délicat lors du premier quart d'heure de la seconde période, quand la défense parisienne semblait ouverte aux quatre vents. Il a tout de même plutôt bien maîtrisé les offensives mancuniennes sur l'ensemble du match.

Kylian Mbappé: Son match aurait pu avoir un tout autre éclat s'il avait marqué son 100e but au PSG au terme de sa folle chevauchée à la 89e minute, conclue par un tir trop croisé, ou s'il avait servi Neymar en retrait. Mais Mbappé a été remuant, a tenté des choses et a apporté sa contribution à ce succès vital. Après un une-deux avec Neymar, c'est sa frappe contrée qui a d'ailleurs amené l'ouverture du score du Brésilien à la 6e minute.

Clément Lenglet: Aligné d'entrée face au Ferencvaros, Lenglet a ensuite cédé sa place à Carles Aleña à la 65e minute pour se préserver, au vu de l'hécatombe subie par le Barça au poste de défenseur central (Piqué et Araujo blessés, Umtiti en phase de reprise).

Rémy Cabella: le milieu offensif de Krasnodar, que Didier Deschamps avait emmené au Mondial-2014 au Brésil sans lui donner de temps de jeu, s'est montré à son avantage contre Rennes (1-0), multipliant les ouvertures, les centres et les frappes.

- Bleu nuit -

Anthony Martial: Très peu en vue en première période avec Manchester United, Martial a gâché deux énormes occasions en seconde période contre le PSG. A la 49e, il a envoyé au dessus un caviar de Marcus Rashford alors qu'il était à 7 mètres des buts, et 8 minutes plus tard, il a vu son tir contré par Marquinhos alors qu'il pouvait placer son ballon où il voulait. De quoi convaincre un peu plus Ole Gunnar Solskjaer qu'il n'est pas un vrai 9...

Steven Nzonzi: l'ancien Sévillan n'a pas réussi à influer sur le match à Krasnodar, où Rennes, déjà éliminé de la Ligue des champions, a perdu 1-0 et échoué à décrocher la 3e place qualificative pour la Ligue Europa. Averti dès la 21e minute, c'est aussi lui qui a perdu en milieu de terrain la balle que Marcus Berg a envoyée au fond des filets quelques secondes plus tard. 

Eduardo Camavinga: En manque de rythme et victime d'une semelle en début de match, le prodige rennais est resté lui aussi très en-deçà de son niveau de l'an dernier.

burs-av/bpa

BeSoccer

BeSoccer

Infos 110K RANK 1
vues 810M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook