noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

À Bruges, le Real gagne au petit trot

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 +10k

Pin À Bruges, le Real gagne au petit trot. AFP
À Bruges, le Real gagne au petit trot. AFP

À Bruges, le Real gagne au petit trot

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 +10k

Petit coup de mou pour le Real avant la trêve hivernale : déjà qualifiés, les Madrilènes ont difficilement battu Bruges 3-1 sur son terrain, mercredi lors de la 6e journée de Ligue des Champions.

Deux semaines après le match nul contre le Paris Saint-Germain à domicile (2-2), les hommes de Zinédine Zidane ont longtemps paru incapables de ramener plus d'un point de la Venise du Nord, un résultat qui aurait semblé bien moins glorieux que face au leader du groupe A.

A leur décharge, les Madrilènes ont débuté la rencontre privés de nombreux cadres. Certains étaient blessés comme Eden Hazard, d'autres comme Thibaut Courtois ou Karim Benzema ont été laissés sur le banc au coup d'envoi par l'entraîneur français du Real.

En dépit de cette composition d'équipe alternative, les visiteurs ont eu plusieurs occasions d'ouvrir le score en première période. 

Mais Eder Militao à la 8e minute et Isco vingt-cinq minutes plus tard n'ont pas cadré leur frappe, tandis que Luka Jovic a perdu son face-à-face avec Simon Mignolet, le gardien de Bruges.

- Egalisation express -

La lumière a finalement jailli à la 53e grâce à Rodrygo, qui a trouvé un angle improbable pour battre Simon Mignolet sur sa gauche.

Le Real n'a guère eu le temps de savourer son ascendant: Bruges a répliqué dès la 55e via le Diable Rouge Hans Vanaken, qui a récompensé les efforts consentis par ses troupes en première période.

Malgré l'hostilité du stade Jan-Breydel, requinqué par cette égalisation express, Madrid a repris le contrôle du match et a trompé une deuxième fois la vigilance de Mignolet à la 64e minute, bien aidé par le cafouillage d'une défense belge jusque-là bien huilée. Modric a achevé de rassurer le Real dans le temps additionnel (90e+1, 3-1).

Au coup de sifflet final, les deux clubs se quittent presque bons amis. Le Real a décroché une victoire impérative contre un club intrinsèquement plus faible, et Bruges poursuit son aventure continentale en Ligue Europa, grâce à la victoire sans appel du PSG contre Galatasaray (5-0).

Reste que la vérité de Bruges n'est pas celle de Valence, où Madrid se déplace dimanche en championnat. Et encore moins celle du Camp Nou, qui attend le Clasico de mercredi de pied ferme.

BeSoccer

BeSoccer

infos 84K RANK 1
vues 625M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook