noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Leipzig démarre fort contre Basaksehir

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 1,735

Pin Leipzig démarre fort contre Basaksehir. EFE
Leipzig démarre fort contre Basaksehir. EFE

Leipzig démarre fort contre Basaksehir

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 1,735

Avec un doublé de son jeune Espagnol Angeliño, le RB Leipzig a facilement dominé le champion de Turquie Basaksehir 2-0, pour son retour en Ligue des champions après la demi-finale perdue contre Paris en août.

Devant 999 spectateurs, qui ont essayé de mettre l'ambiance dans la Red Bull Arena, Leipzig a plié le match en 20 minutes et pris la tête d'un groupe H extrêmement relevé, où Manchester United est allé gagner 2-1 à Paris. 

Chaque point sera crucial, et faire le plein contre Basaksehir, l'équipe la plus faible du groupe, est probablement une condition préalable à la qualification.

Sans son international malien Amadou Haidara, positif au coronavirus, l'actuel leader de la Bundesliga a pris à la gorge en début de match les Stambouliotes, battus dans les duels et débordés tactiquement, pour mener 2-0 après 20 minutes de jeu.

Avec les départs de Timo Werner et Patrik Schick, Leipzig a perdu beaucoup de sa force d'impact dans l'axe, mais Julian Nagelsmann s'est adapté : l'international espoir français Nordi Mukiele et l'Espagnol Angeliño, les joueurs de couloir de son 3-4-3, ont pris une importance nouvelle dans l'animation offensive. 

Angeliño, arrière gauche de 23 ans prêté par Manchester City jusqu'à la fin de la saison, a été l'homme du match mardi, avec deux buts dans un style de véritable avant-centre. D'abord à l'ouverture du score sur la réception d'une balle en profondeur dos au but, et tir pivot parfait (1-0, 15e). Puis doublé d'une reprise instantanée dans la surface, à la réception d'une superbe passe à une touche de balle de Christopher Nkunku (2-0, 20e), un autre international espoir français.

A 2-0, la partie s'est équilibrée mais Leipzig a conservé le contrôle. Les champions de Turquie ont globalement fortement souffert du contre-pressing du RB, et ont commis quelques erreurs grossières de relance, dont une a amené le deuxième but.

Au final, Basaksehir n'a placé que trois tirs cadrés dans la partie, sans grand danger pour le gardien Peter Gulacsi, contre sept pour Leipzig. 

BeSoccer

BeSoccer

Infos 107K RANK 1
vues 788M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook