noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo App Huawei

Les enjeux de la quatrième journée de Champions League

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 1,149

Pin Les enjeux de la quatrième journée de Champions League. AFP
Les enjeux de la quatrième journée de Champions League. AFP

Les enjeux de la quatrième journée de Champions League

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 1,149

Le Paris SG reçoit Leipzig mardi (21h00) en Ligue des champions avec au-dessus de sa tête le spectre d'une élimination dès les poules, le même sort qui menace Rennes à moins d'un exploit contre Chelsea (18h55).

Groupe E : Rennes, dernière chance 

Pour Rennes, la menace de l'élimination plane fortement. Avec déjà six points de retard sur Séville, deuxième du groupe E, les Bretons sont tenus de faire au moins aussi bien que les Andalous, qui eux se déplacent en Russie, à Krasnodar (18h55).

Sauf que l'adversaire de Rennes est d'un tout autre calibre : Chelsea. Au match aller à Londres, les Anglais leur ont infligé un cuisant 3-0 et il faudra un exploit au Roazhon Park.

Reste que pour Rennes, qui dispute la première saison en Ligue des champions de son histoire, le vrai match décisif sera quoi qu'il arrive le suivant. Sur le terrain de Krasnodar, néophyte également, l'enjeu sera de faire un pas vers la troisième place et l'accès aux 16es de finale de Ligue Europa.

Groupe F : Dortmund, faire le trou 

Leader de son groupe, le Borussia Dortmund (6 pts) reçoit Bruges (4 pts) avec l'occasion de prendre le large sur les Belges dans la course aux huitièmes de finale.

Irréguliers, les Flamands scruteront également le résultat de l'autre match du groupe F. Une victoire de la Lazio (5 pts) face au Zenit leur rendrait très difficile le chemin vers les huitièmes... en même temps qu'elle maintiendrait les Russes (1 pt) à distance dans le duel pour être reversé en C3.

Groupe G : Barcelone, oublier la crise 

Outre Chelsea et Séville, deux autres grosses écuries européennes seront qualifiées en cas de victoire mardi : la Juventus Turin et surtout le FC Barcelone.

Premiers du groupe G avec un bilan parfait (3 matches, 3 victoires), les Barcelonais peuvent décrocher leur ticket pour les huitièmes en cas de victoire en Ukraine contre le Dynamo Kiev (21h00). Ils évolueront sans leur capitaine Lionel Messi, laissé au repos.

Accessible sur le papier, une victoire probante éviterait au Barça de s'enfoncer dans le bourbier où il patauge cette saison: crise institutionnelle avec le départ forcé du président Josep Maria Bartomeu, économique avec une masse salariale à réduire drastiquement... et sportive, avec un entraîneur Ronald Koeman critiqué pour son jeu stéréotypé et des résultats en berne, comme la défaite 1-0 samedi contre l'Atlético Madrid en Liga.

Si les Blaugranas s'imposent à Kiev, la Juventus Turin de Cristiano Ronaldo sera elle aussi en mesure de composter son billet. Il lui suffira de disposer à domicile des Hongrois de Ferencvaros, déjà facilement battus (4-1) à l'aller.

Groupe H : Paris sans filet 

Au Parc des Princes, le PSG joue un match plus crucial qu'il ne l'aurait voulu.  Avec une victoire et deux défaites en trois matches du groupe H (3 pts), le finaliste de l'édition précédente doit impérativement gagner contre Leipzig (6 pts) sous peine de voir les huitièmes de finale s'éloigner fortement. Une humiliation qui n'est jamais arrivée au club depuis l'arrivée en 2011 de ses richissimes propriétaires qatariens.

Cette menace pèse alors que les doutes sur la fragilité du mental des joueurs parisiens resurgissent. En Championnat de France, le PSG vient de mettre fin à sa série de huit victoires consécutives de la pire des manières: en perdant 3-2 à Monaco après avoir mené 2-0.

Face aux Saxons, victorieux au match aller en Allemagne (2-1), l'entraîneur parisien Thomas Tuchel sera notamment privé de son solide défenseur central Presnel Kimpembe, suspendu, et de son buteur argentin Mauro Icardi.

Mais en attaque, Kylian Mbappé, Neymar et Angel Di Maria seront bien là. Suffisant pour gagner et rester en course ?

Le leader Manchester United (6 pts) tentera lui de se venger, à Old Trafford, du Basaksehir (3 pts) qui l'a battu 2-1 à Istanbul, engrangeant les premiers points en C1 de son histoire.

BeSoccer

BeSoccer

Infos 109K RANK 1
vues 808M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook