noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Pour Lyon, un billet à décrocher et un bilan à sauver

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 2,762

Pin C1: pour Lyon, un billet à décrocher et un bilan à sauver
C1: pour Lyon, un billet à décrocher et un bilan à sauver

Pour Lyon, un billet à décrocher et un bilan à sauver

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 2,762

Lyon peut-il voir le printemps? Derrière l'exception PSG, le foot français a vécu un automne européen inquiétant mais espère sauver son bilan avec l'OL, qui peut se qualifier pour les huitièmes de la Ligue des champions en battant Leipzig mardi (21h00).

En Ligue Europa, Saint-Etienne et Rennes, piteusement éliminés, n'ont pas remporté le moindre match. A l'étage du dessus, le bon parcours du Paris SG, premier de son groupe, fait à peine oublier la dernière place de Lille.

Après deux mois de joutes continentales, la Ligue 1 compte ses blessés et ses illusions trop vite perdues. Mais, avant la bataille de Leipzig, elle garde un ultime espoir d'écrire l'histoire à son avantage.

Lyon a son destin entre les mains. Et les 8e au bout de ses crampons: une victoire lui assurera la qualification et la première place. Un nul suffit aussi si, dans le même temps, le Benfica Lisbonne s'impose face au Zenit Saint-Pétersbourg.

Certes, la guerre sera loin d'être gagnée pour les clubs français, encore rares à survivre à l'hiver. Mais, en plaçant deux des leurs en tête de leur groupe, ils réussiraient une performance inédite depuis 2004-2005.

Avoir deux représentants en 8e pour la deuxième année de suite envoie également un signe de régularité, car cela n'a plus été accompli depuis 2011-2012.

- Symptômes d'une équipe malade -

Toutes ces années doivent évoquer de la nostalgie aux supporters lyonnais, et le souvenir de grandes affiches au stade de Gerland. C'est peut-être en puisant de cet héritage-là que l'OL pourra se sublimer face aux Allemands et enfin lancer une saison jusque-là très décevante.

Septièmes du Championnat, les Gones gardent les symptômes d'une équipe malade, malgré le remplacement choc de Sylvinho par Rudi Garcia en octobre. Les défaites, comme à Marseille (2-1) ou au Zenit (2-0), ont laissé entrevoir leur fragilité lors des grands rendez-vous.

"Nous avons progressé même si nous ne sommes que 7e en Ligue 1, un classement qui ne nous satisfait pas. En jouant tous les trois jours, on ne peut pas toujours être brillant", a affirmé Rudi Garcia.

"A nous de mettre de la folie, pour l'emporter et nous qualifier, être costauds dans les moments difficiles. Il faudra enflammer la rencontre. Il faudra forcer la réussite et nous n'envisageons que cela", a-t-il continué.

Le large succès à Nîmes (4-0), vendredi en championnat, chez un relégable réduit à neuf dès la première période, n'a pas apporté de garanties sur sa solidité, mais les buts de Memphis Depay et Houssem Aouar ont rassuré sur l'état de forme de deux cadres qui revenaient de blessure.

- Depay veut être "exemplaire" -

La star néerlandaise, qui a marqué à chacun de ses matches de C1, sera très attendue contre la meilleure attaque de Bundesliga, portée par Timo Werner (15 buts) et victorieuse de ses deux précédents déplacements en Ligue des champions.

"Je sens la responsabilité de livrer une belle performance et d'être exemplaire", a assuré Depay.

Face à la séduisante équipe entraînée par Julian Nagelsmann, qui se rend dans le Rhône avec sa qualification déjà en poche, la pression sera sur les épaules de Rudi Garcia toujours en quête d'un succès référence pour lancer son mandat, et calmer le sentiment d'urgence dans un club dont le directeur sportif Juninho essaie de jouer les pompiers sans résultat.

Mais Lyon marche sur un fil, et une défaite pourrait le faire chuter à la dernière place si Benfica gagne dans le même temps.

Le président Jean-Michel Aulas a presque l'habitude de ces soirées de grand vertige. La saison passée, comme en 2011, son équipe s'était qualifiée lors de la dernière journée, souvent au terme de scénarios rocambolesques. Le printemps européen est à ce prix.

Programme des matches de la 6e journée de la Ligue des champions disputés mardi (en heures françaises):

Mardi 

Groupe E

(18h55) RB Salzbourg (AUT) - Liverpool (ENG)

Naples (ITA) - Genk (BEL)

Groupe F

(21h00) Inter Milan (ITA) - Barcelone (ESP)

Dortmund (GER) - Slavia Prague (CZE)

Groupe G

(21h00) Lyon (FRA) - RB Leipzig (GER)

Benfica (POR) - Zenit Saint-Pétersbourg (RUS)

Groupe H

(21h00) Ajax Amsterdam (NED) - Valence CF (ESP)

Chelsea (ENG) - Lille (FRA)

BeSoccer

BeSoccer

infos 84K RANK 1
vues 626M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook