noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Rennes et Camavinga plongent dans le grand bain européen

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 551

Pin Rennes et Camavinga plongent dans le grand bain européen. afp
Rennes et Camavinga plongent dans le grand bain européen. afp

Rennes et Camavinga plongent dans le grand bain européen

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 551

Beaucoup d'excitation, une touche d'ambition et un soupçon d'appréhension pour le Stade rennais et sa jeune star, Eduardo Camavinga, qui se préparent à faire leurs grands débuts en Ligue des champions mardi contre d'autres néophytes, ceux de l'équipe russe de Krasnodar (21H00).

"Musique sacrée", proclame une affiche montrant des supporters main sur le coeur, placardée sur le balcon de la mairie. Envoyé à plein volume la nuit où la qualification a été acquise en août, l'hymne de la prestigieuse compétition européenne retentira officiellement pour la première fois au Roazhon Park, devant une jauge relevée à près de 5.000 spectateurs.

Pour les autres supporters, ce sera l'heure de la débrouille, puisque les bars doivent fermer à 22h00 à Rennes et que les autorités demandent de limiter à six le nombre de personnes chez les abonnés des diffuseurs.

Mais l'entraîneur rennais Julien Stéphan, qui découvrira la compétition à 40 ans et après moins de deux ans à la tête d'une équipe professionnelle, a lancé un appel à ceux qui ont pu obtenir une place: "Si on peut jouer à 11 1/2 pendant toute la rencontre, on aura bien besoin de ça. Ils seront 5.000, ce n'est pas énorme mais c'est déjà beaucoup par les temps qui courent".

- "Elever le curseur" -

D'autant que la formation rennaise en aura besoin. Brillante contre des équipes en forme lors de ses premiers matches de la saison, elle reste sur deux matches nuls très décevants contre Reims (2-2) et Dijon (1-1), actuels 19e et 20e de Ligue 1.

Certes, Stéphan a dû se passer à Dijon de son capitaine Damien Da Silva et de son métronome Steven Nzonzi, tous deux suspendus. Il a aussi ménagé Camavinga (17 ans), tout juste de retour de sélection après son premier but en Bleu.

Et si Serhou Guirassy s'est montré maladroit en attaque, Martin Terrier a enfin inscrit son premier but en Rouge et Noir. De quoi maintenir Rennes, invaincu depuis le début de saison, sur le podium de Ligue 1.

Mais cela risque de ne pas suffire: "Il va falloir remédier à ça et élever le curseur pour faire des matches complets, parce que la route va s'élever considérablement dans les jours et les semaines qui arrivent. On ne pourra pas se satisfaire de faire des demi-matches", a prévenu Stéphan.

Terrier aussi sait que la marge de manoeuvre est faible et que Rennes ne peut se permettre des sautes d'intensité: "Dès qu'on baisse un peu le pied, ça se ressent immédiatement", a-t-il reconnu.

- Débuter en beauté -

Or, le prestigieux recrutement de fin de mercato ne va pas porter ses fruits tout de suite. Le gardien Alfred Gomis est encore incertain et Jérémy Doku, l'ailier international belge de 18 ans devenu la recrue la plus chère du club breton, s'est montré prometteur mais n'a pas encore eu le temps de faire connaissance avec ses nouveaux coéquipiers.

Daniele Rugani, prêté par la Juventus Turin, a montré du métier mais n'a pas encore les automatismes en défense centrale, et le latéral brésilien Dalbert est passé complètement à côté de son match vendredi à Dijon. 

La marche de mardi est pourtant essentielle puisqu'elle semble la plus à la portée des Rennais: à domicile et contre un adversaire a priori moins redoutable que le Séville FC ou Chelsea. De quoi débuter en beauté dans la cour des grands ?

Actuellement 7e du championnat russe, Krasnodar vient cependant d'éliminer le PAOK Salonique en barrages. L'équipe s'est déplacée sans son jeune entraîneur, Mourad Moussaïev (36 ans), qui souffre d'une angine, et sans son milieu offensif français Rémy Cabella, buteur en barrages, ni son avant-centre Evgeniy Markov, testés positifs au Covid-19.

Mais si ce jeune club fondé en 2008 par le milliardaire russe Sergueï Galitski débute aussi en Ligue des champions, il est déjà arrivé deux fois en 8e de finale d'Europa League (2017 et 2019). Rennes une seule fois... 

BeSoccer

BeSoccer

Infos 107K RANK 1
vues 788M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook