noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo App Huawei

Liverpool se fait surprendre par l'Atalanta à Anfield

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 7,614

Pin Liverpool se fait surprendre par l'Atalanta à Anfield. EFE
Liverpool se fait surprendre par l'Atalanta à Anfield. EFE

Liverpool se fait surprendre par l'Atalanta à Anfield

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 7,614

Ecrasé chez lui à l'aller (5-0), l'Atalanta Bergame a pris une belle revanche mercredi en allant gagner à Anfield (2-0), compliquant la tâche de Liverpool pour la qualification en huitièmes de finale de la Ligue des Champions.

Après quatre journées dans le groupe D, les Reds gardent la main et la tête du groupe avec 9 points, avant de recevoir l'Ajax la semaine prochaine et de finir chez Midtjylland.

Mais ils sont à portée des Néerlandais et des Italiens à deux points, alors que pour les Danois, toujours à zéro point, même la Ligue Europa est désormais hors d'atteinte.

Entre les nombreuses absences sur blessures - Virgil van Dijk, Trent Alexander-Arnold, Jordan Henderson, Alex Oxlade-Chamberlain, Naby Keita - et l'accumulation des matches, Jürgen Klopp n'a pas eu d'autre choix que de faire tourner.

La plus grande surprise a été la titularisation du Belge Divok Origi en pointe, préféré à Roberto Fimrino ou Diogo Jota. En défense centrale, l'Allemand avait aussi préféré deux défenseurs centraux de métier, Joel Matip et Rhys Wiliams, plutôt que de risquer de faire jouer Fabinho qui revient tout juste de blessure.

Sans doute échaudés par la correction reçue à l'aller, les Italiens ont commencé le match très sérieusement, mais s'appliquant surtout à ne pas trop se découvrir.

Faux pas interdit contre l'Ajax 

Précaution au final presque inutile, tant l'animation offensive de Liverpool a manqué de fluidité et d'énergie. L'Atalanta avait même placé la banderille la plus dangereuse avec une frappe en angle fermé de Robin Gosens qu'Alisson a dû détourner en corner d'un bon réflexe (9e).

Encouragés par un premier acte très tranquille, les Italiens se sont enhardis et ont fait basculer le match sur deux jolis buts aux abords de l'heure de jeu.

C'est tout d'abord Josip Ilicic qui a bien coupé au deuxième poteau un centre fuyant de Papu Gomez (1-0, 60e), avant que Gosens ne reprenne du plat du pied une déviation de la tête de Hans Hateboer, lui aussi servi par Gomez (2-0, 64e).

Les rentrées de Jota, Firmino ou Takumi Minamino n'ont rien changé à la physionomie du match, les Reds terminant, fait rarissime, surtout dans leur antre d'Anfield, sans un seul tir cadré.

Liverpool a encore son destin en main, mais tout faux pas sera interdit en revanche dans six jours face à l'Ajax. L'Atalanta tient, elle, son match référence sur la scène européenne cette saison et s'est rappelée au bon souvenir de toute l'Europe, après son quart de finale de l'an passé, perdu in extremis contre le Paris SG (2-1).

BeSoccer

BeSoccer

Infos 110K RANK 1
vues 812M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook