noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo App Huawei

Sursaut exigé pour Rennes, au bord de l'élimination

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 927

Pin Sursaut exigé pour Rennes, au bord de l'élimination. AFP
Sursaut exigé pour Rennes, au bord de l'élimination. AFP

Sursaut exigé pour Rennes, au bord de l'élimination

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 927

La Ligue des champions, c'est probablement déjà fini pour Rennes, sauf exploits en série. Mais face à une équipe de Chelsea proche des huitièmes, un sursaut d'orgueil est attendu mardi (18H55) pour le club breton, menacé de redevenir "une équipe lambda".

C'est le choc de l'année pour le Stade Rennais qui, malgré son début de saison canon, se présentera sous les airs d'un Petit Poucet boiteux face à un ogre londonien au recrutement cinq étoiles, désireux de valider dès la 4e journée mardi soir sa qualification pour la phase suivante.

Facile vainqueur à Newcastle (2-0) samedi, Chelsea a remporté sa 5e victoire d'affilée toutes compétitions confondues, même en ménageant Thiago Silva de retour de sélection. Désormais sur le podium de la Premier League, les Blues n'ont plus perdu depuis le 3 octobre.

Pire encore pour Rennes, leur ancien gardien Edouard Mendy n'a encaissé qu'un seul but en cinq matches de championnat avec le club londonien et aucun en trois rencontres de Ligue des champions.

Or, les Rennais, derniers de leur groupe avec seulement un point, doivent impérativement grappiller un résultat mardi s'ils veulent garder une chance de poursuivre l'aventure européenne, voire de disputer la 3e place à Krasnodar la semaine prochaine en Russie.

"Il y a encore tout à jouer, il y a trois matches", a assuré Eduardo Camavinga la semaine dernière. "On va vivre match après match en espérant les remporter tous."

"Chercher la solution" 

Mais c'était avant la défaite 1-0 vendredi face à Bordeaux. Leaders de Ligue 1 en début de saison, encore sur le podium début novembre, les Rennais sont désormais septièmes (18 pts), à portée de victoire de Brest, 13e (15 pts).

Toutes compétitions confondues, les Rennais n'ont remporté qu'un de leurs neuf derniers matches et n'ont plus marqué depuis ce succès 2-1 contre Brest le 31 octobre.

Et encore, ce sont les deux défenseurs centraux, Damien Da Silva et Nayef Aguerd, qui s'étaient chargés de trouver la faille sur coups de pied arrêtés. Le dernier but dans le cours du jeu remonte au 23 octobre...

Et si la multitude des buteurs a pu paraître un atout quand les buts pleuvaient en début de saison, elle masque mal désormais le manque de réussite des canonniers bretons, même s'ils ont déjà touché les montants à 11 reprises cette saison.

Lundi, l'entraîneur Julien Stéphan a sonné la mobilisation générale : "On reste soudés ensemble, avec une volonté féroce et de tous les instants de chercher la solution, et on va la trouver avec les joueurs, c'est une certitude".

"Plus de férocité" 

Si ces dernières semaines il a pu être question d'un manque de caractère, voire d'un manque de vice, de la part des Rennais, désormais il n'y a plus qu'un maître mot: la férocité.

"Il faut essayer de retrouver ce qui a fonctionné en début de saison. Retrouver les bases, retrouver la confiance (...) Il faut essayer de gagner un peu plus de férocité", a expliqué Benjamin Bourigeaud.

En s'appuyant par exemple sur la performance lors du match aller à Stamford Bridge, où malgré la défaite 3-0, les Rennais avaient su tenir le ballon et le faire vivre de façon intéressante, même s'ils avaient comme souvent manqué de tranchant dans les vingt derniers mètres.

En oubliant cependant la sanction sévère qui les a laissés à dix pour toute la seconde période.

"Je ne suis pas convaincu que d'aller chercher cet élément extérieur-là comme source de motivation soit la meilleure des choses à faire pour être performants, bons dans l'utilisation du ballon, agressifs à la récupération... Ce n'est pas l'arbitre qui nous permettra de retrouver ces ingrédients", a expliqué Stéphan.

Et l'entraîneur rennais a prévenu : compte tenu du pedigree de Chelsea, une nouvelle défaite ne serait pas un drame. C'est la manière qui importera.

BeSoccer

BeSoccer

Infos 109K RANK 1
vues 808M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook