noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Caillot : "Il faut que le gouvernement nous aide"

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 862

Pin La crise financière inquiète toujours les dirigeants. AFP
La crise financière inquiète toujours les dirigeants. AFP

Caillot : "Il faut que le gouvernement nous aide"

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 862

Malgré le confinement imposé, le football professionnel ne sera cette pas arrêté. Néanmoins, la crise financière inquiète toujours les dirigeants...

La situation sanitaire n'a eu de cesse de se dégrader ces dernières semaines, l'heure des mesures difficiles est désormais arrivée. Mercredi soir, Emmanuel Macron, le président de la République française, a ainsi annoncé un reconfinement total de la population. Depuis l'allocution du Président, le football français se prépare.

Heureusement, contrairement à la première période de confinement, entre mars et mai 2020, les sports professionnels vont rester autorisés. C'est ce qu'a annoncé la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, dans la nuit de mercredi à jeudi à l'Assemblée nationale. Une décision depuis officialisée, notamment par la FFF.

"Il faut que le gouvernement nous aide"

Néanmoins, l'ensemble des matches devront se dérouler à huis clos. Un énième manque à gagner pour le football français, déjà plongé dans une crise financière ces dernières semaines. C'est dans ce contexte que Jean-Pierre Caillot, président du Stade de Reims mais aussi du collège des clubs de Ligue 1, a alerté, jeudi.

"On n'aura plus de spectateurs, on n'aura plus d'hospitalité. On sait tous que le foot vit par tous les gens dans les stades, tous mes collègues présidents sont dans cette situation, avec en plus un diffuseur défaillant avec lequel on se bat", a confié le dirigeant dans un entretien accordé à l'AFP. Une inquiétude particulièrement vive.

"Il faut que le gouvernement nous aide. J'ai entendu le président Macron dire mercredi 'quoi qu'il en coûte'. Je lance un SOS : il est impératif que le gouvernement prenne en considération les difficultés de notre secteur et que les charges sociales ne nous soient plus facturées (...) que les clubs bénéficient au moins d'un report de charges pour continuer jusqu'à des jours meilleurs", a aussi analysé Jean-Pierre Caillot. Espérons que cet appel soit entendu. Une chose est sûre, la crise ne fait que débuter...

BeSoccer

BeSoccer

Infos 106K RANK 1
vues 785M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook