noscript image

Mandzukic et la Croatie font chuter l'Angleterre en prolongation

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 2 +26k

Pin Une Croatie renversante en deuxième mi-temps. GOAL
Une Croatie renversante en deuxième mi-temps. GOAL

Mandzukic et la Croatie font chuter l'Angleterre en prolongation

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 2 +26k

Bien que menée au score en première période, la Croatie a réussi à écarter l'Angleterre en et donne rendez-vous à la France en finale du Mondial.

La 21e finale de Coupe du Monde sera inédite et opposera dimanche prochain la France à la Croatie. Au lendemain du succès tricolore face à la Belgique, la sélection au damier a, à son tour, assuré sa présence au plus grand des rendez-vous en venant à bout de l'Angleterre. Ce ne fut pas sans peine et Modric et sa bande ont encore eu besoin de 120 minutes de jeu pour étirer leur parcours dans cette compétition, mais c'était tout sauf volé. En dépit d'un démarrage à l'envers, ils ont rempli leur mission, en tirant profit des ressources physiques et mentales insoupçonnées. Le héros du jour se nomme Mario Mandzukic. À la 109e minute du jeu, ce dernier délivrait les siens d'une reprise croisée de près suite à une déviation bien sentie de Perisic. Avec cette victoire, la Croatie ne se ressassera plus sa défaite contre la France en 1998.

Ultra-efficace sur les coups de pieds arrêtés depuis le début de la Coupe du Monde, l'Angleterre n'a eu besoin que de cinq minutes de jeu pour confirmer cette tendance. Sur son premier coup franc en position dangereuse, la sélection de Gareth Southgate a trouvé la faille. De 20 mètres, Kieran Trippier réussissait une merveille de tir de enroulé, sur lequel Danijel Subasic n'a même pas cherché à se détendre. Le latéral droit des Spurs avait bien choisi son moment pour ouvrir son compteur buts avec la sélection. Avec cette réalisation, l'Angleterre réalisait une entame idéale et pouvait aborder la suite de la soirée sereinement. La Croatie, elle, se retrouvait d'entrée dos au mur. Même si elle avait montrée en huitièmes et en quarts qu'elle pouvait se relancer en étant menée, c'était un coup dur dont elle se serait bien passée.

L'Angleterre s'y est longtemps vue

Obligée de prendre le jeu à son compte et multiplier les attaques pour espérer égaliser, la bande à Zlatko Dalic a attendu longtemps avant de réussir à mettre une pression continue sur la défense des Three Lions. Est-ce la fatigue due aux 30 minutes additionnelles jouées en quarts de finale ? Possible, toujours est-il que Jordan Pickford, le gardien anglais, n'a presque pas eu à intervenir durant la première période. A la 32e minute, il a juste eu à neutraliser un tir d'Ante Rebic qui arrivait plein axe. À la mi-temps, il y avait donc toujours 1-0 pour l'Angleterre et il y aurait même pu y avoir break si Jesse Lingard avait réussi à cadrer sa tentative (36e).

Au retour des vestiaires, sentant la nécessité d'élever leur niveau et de tout donner pour ne pas avoir de regrets, les Croates ont pris progressivement le contrôle des débats. Les Anglais ont d'abord bien résisté et en étant assez haut sur le terrain, mais ils ont fini par céder face aux assauts répétitifs de leurs opposants. Ivan Perisic les a mis à mal. Après une première occasion ratée à la 65e, le milieu offensif de l'Inter a surgi avec succès dans la surface pour cueillir un centre chirurgical de Sime Vrsaljko. Pickford ne pouvait qu'être battu face à cette reprise soudaine et sans contrôle. La "Vaterni" recollait à la marque et tout était alors à refaire dans cette rencontre.

Et Mandzukic a surgi...

Profitant de son temps fort et de la période de flottement au sein de la défense anglaise, les Croates ont cherché à mettre rapidement le second pour clôturer définitivement les débats. Cela aurait pu leur sourire, mais la chance s'y est mêlée avec un poteau pour repousser la frappe de Perisic (72e). À la 84e minute, l'ancien Sochalien s'est encore mis en évidence avec un lob audacieux. Celui-ci est passé légèrement au-dessus. Au bord de la rupture, l'Angleterre faisait alors tout pour éviter une banderille avant la fin du temps règlementaire. Néanmoins, tout en reculant dangereusement, elle aurait, elle aussi, pu forcer la décision dans ce moment critique si Lingard n'avait pas loupé le cadre sur une belle occasion à la 77e.

C'est finalement sur ce score d'un but partout que les 90 minutes se sont écoulées. Une mauvaise nouvelle pour le futur finaliste, mais les 22 acteurs n'en avaient que faire pour peu que la prolongation ou les tirs au but leur sourisse. Avec une demi-heure de moins dans les jambes, l'Angleterre paraissait être la mieux armée pour réussir un coup et plier le suspense avant les tir au but. Mais, à sa fraicheur physique s'opposait la bonne dynamique croate. Des deux côtés, il y a eu des possibilités de tuer le match. À la 99e, John Stones a cru délivrer les siens sur un joli coup de casque consécutif à un corner, mais Vrsaljko couvrait le second poteau et repoussait in-extremis sur sa ligne. L'Angleterre a manqué sa chance, mais la Croatie, elle, ne l'a pas laissé filer. Après avoir été trop court pour reprendre devant Pickford (105e), Mandzukic a donc trouvé la faille à dix minutes du terme de la prolongation, offrant à son pays sa première finale de Coupe du Monde. Un exploit dont lui et ses partenaires se souviendront éternellement, indépendamment de l'ultime bataille de dimanche prochain.

BeSoccer

BeSoccer

infos 50K RANK 1
vues 315M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook