noscript image

Diego, en larmes en évoquant la tragédie du Flamengo

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 5,388

Pin Diego a fondu en larmes devant la presse. Capture/EsporteInterativo
Diego a fondu en larmes devant la presse. Capture/EsporteInterativo

Diego, en larmes en évoquant la tragédie du Flamengo

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 5,388

C'était sa première conférence de presse après l'incendie qui a coûté la vie à dix jeunes joueurs des catégories inférieures du Flamengo. Diego Ribas n'a pas pu contenir ses larmes.

"Je suis ici par respect pour tous ceux impliqués dans cette tragédie. Je serai le plus honnête et le plus transparent possible, comme je l'ai toujours été. Notre relation avec ces petits a toujours été excellente, on partageait tout, ils font partie de notre quotidien", a d'abord déclaré le joueur brésilien.

"Je me souviens que la majorité d'entre eux m'ont demandé de prendre une photo avec moi. Mon neveu joue avec les moins de 14 ans du Flamengo. Il avait des amis qui dormait dans ce bâtiment. Il aurait très bien pu être dedans. J'ai un lien très spécial et un immense respect pour eux", a-t-il ajouté.

Diego n'a pas pu retenir ses larmes lorsqu'il a évoqué l'état de santé de Cauan. "Cauan se remet petit à petit, mais il est un peu triste. J'ai pris son téléphone et je lui ai envoyé une photo avec lui, il a envoyé une photo célébrant un but et ça m'a inspiré. Pardon...", a dit Ribas, très touché.

Il a aussi parlé de la réaction de l'équipe face à la tragédie. "Nous avons essayé de faire face à la situaion de la meilleure façon possible. Nous n'avons pas réponse à tout, mais nous devons continuer pour faire honneur à ses petits, ceux qui sont partis et ceux qui ont la chance de continuer ici".

"Nous devons aller de l'avant pour que ces gamins continuent à rêver. Faire ce qu'ils ont fait, se battre, enfiler ce maillot, vivre le rêve de jouer au Macaraná. J'ai 34 ans et je vis le rêve de ces petits de 15 ans".

Enfin, Diego a montré tout son soutien aux familles des victimes. "Nous avons pris cette décision (d'aider les familles). J'en profite pour dire que nous sommes ici pour quoique ce soit. Pas seulement les enfants à qui nous avons rendu visite hier, mais aussi tous ceux qui n'ont pas eu cette chance, toutes les familles, tous les joueurs, staff...".

"Nous sommes ici pour aider. Par notre présence, par des mots, par des câlins... Tout ce qui sera nécessaire. Dans une situation pareille, nous ne faisons qu'un. Tout le monde peut compter sur nous, vraiment. Les familles, les proches... Peu importe ce dont ils auront besoin, nous sommes à leur disposition. Nous aimerions pouvoir faire plus, mais il y a aussi une enquête et il faut la respecter. Mais nous essayons d'aider au maximum tous ceux qui en ont besoin", a-t-il conclu.

BeSoccer

BeSoccer

infos 55K RANK 1
vues 358M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook