noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

La Ligue réitère sa "confiance" en 'Mediapro', qui maintient son cap

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 962

Pin Edificio corporativo del Grupo Mediapro. EFE/Archivo
Edificio corporativo del Grupo Mediapro. EFE/Archivo

La Ligue réitère sa "confiance" en 'Mediapro', qui maintient son cap

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 962

La Ligue de football professionnel a maintenu jeudi sa "confiance" en 'Mediapro', le groupe espagnol ayant remporté les droits télévisés de la L1 de 2020-24, celui-ci maintenant son projet d'une chaîne à 25 euros par mois et assurant qu'il sera capable d'honorer sa part du contrat.

"On est sérieux, on sait ce qu'on est capable de dépenser ou de ne pas dépenser", a lancé Jaume Roures, le patron du groupe catalan déterminé à lancer une "chaîne du football français", quelques minutes après avoir présenté son modèle aux présidents des clubs de L1 et L2, lors de l'assemblée générale de la LFP.

Sans dévoiler énormément d'informations sur les contours futurs de l'offre que 'Mediapro' projette de créer, M. Roures a confirmé que la chaîne tablerait sur un abonnement mensuel "autour de 25 euros". Dans ces conditions, "on a besoin de 3,5 millions d'abonnés pour que ce soit raisonnable", a-t-il poursuivi, indiquant toutefois ne pas souhaiter atteindre cet objectif "dans six mois".

Quant à d'éventuels accords de distribution, 'Mediapro' s'est dit prêt à en conclure "avec tout le monde. On parle avec tout ce qui existe, plateforme OTT comprises", a expliqué son patron. "Vous croyez que Canal ou Orange ne voudront pas avoir le foot français ? Cela m'étonnerait. Personne ne peut nous empêcher de diffuser le foot".

La Ligue, par la voix de sa présidente Nathalie Boy de la Tour, a répété sa "confiance dans le projet" de 'Mediapro', qui s'est octroyé pour près de 800 millions d'euros annuels plus de 80% des droits TV de la L1 à partir de la saison 2020, et une part comparable en ce qui concerne les droits de la L2.

Pour la Ligue 1, l'accord annoncé ces derniers jours entre beIN Sports, l'autre vainqueur de l'appel d'offre, et Canal+, prévoyant un rachat des droits du groupe qatari par la chaîne cryptée, a "clarifié le marché, dans une période de fébrilité", s'est satisfaite Mme Boy de la Tour. "Cette bipolarisation entre un partenaire historique, Canal, et un nouvel entrant, Mediapro, simplifie les choses pour le consommateur", a renchéri le directeur général de la LFP Didier Quillot.

BeSoccer

BeSoccer

infos 84K RANK 1
vues 626M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook