noscript image

Benzema entretient l'embellie Zidane au Real

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 +24k

Pin Benzema buteur lors de la victoire du Real Madrid 3-2. AFP
Benzema buteur lors de la victoire du Real Madrid 3-2. AFP

Benzema entretient l'embellie Zidane au Real

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 +24k

L'embellie "Zizou" continue au Real Madrid! Buteur d'une belle frappe enroulée, Karim Benzema a arraché un succès contre la lanterne rouge Huesca (3-2), dimanche pour la 29e journée du Championnat d'Espagne, entretenant l'euphorie née du récent retour sur le banc de son compatriote Zinédine Zidane.

L'entraîneur français avait fait des choix forts qui auraient pu se retourner contre lui au stade Santiago-Bernabeu, comme laisser plusieurs cadres au repos (Modric, Varane, Kroos) et titulariser dans la cage son fils cadet Luca, âgé de 20 ans.

Vivant son baptême du feu dans l'emblématique enceinte madrilène, dix mois après ses grands débuts en Liga, le jeune portier français a encaissé deux buts de Cucho Hernandez (3e) et Xabier Etxeita (72e) où il ne peut pas faire grand-chose. Mais Isco (25e) puis Dani Ceballos sur une remise de Benzema (62e) ont évité le pire au Real, avant que l'attaquant français n'arrache la victoire d'un tir limpide (89e), son 14e but dans cette Liga.

Au classement, le Real consolide sa troisième place (57 pts) en creusant l'écart sur le quatrième Getafe (46 pts). Et l'équipe de Zidane se maintient à 12 longueurs du leader Barcelone (1er, 69 pts) et à deux petits points de l'Atlético (2e, 59 pts).

Bref, deux semaines après un retour réussi pour Zidane face au Celta Vigo (2-0), la dynamique reste positive pour les Madrilènes et leur entraîneur français. Revenu en sauveur le 11 mars, "Zizou" mesure néanmoins l'étendue du chantier qui l'attend cet été pour reconstruire une équipe dont l'équilibre défensif a semblé chancelant toute la saison et a encore posé problème dimanche.

Le tempérament de Luca Zidane

Ce n'est pas forcément la faute de son fils Luca, titulaire en l'absence de Thibaut Courtois (cuisse) et alors que le Costaricien Keylor Navas revenait d'un long voyage en sélection. 

Dix mois après ses grands débuts avec l'équipe première en mai dernier à Villarreal (2-2), le troisième gardien madrilène n'a jamais semblé tétanisé: ni par l'enjeu, ni par les vertigineuses tribunes du Bernabeu (clairsemées, il est vrai), ni par un scénario défavorable.

Car dès la 3e minute, Luca Zidane a encaissé un but, sur lequel il ne peut pas grand-chose: son défenseur Nacho s'est troué sur l'aile gauche et l'attaquant colombien Cucho Hernandez, seul au point de penalty, l'a ajusté d'une reprise instantanée.

Mais cela n'a pas affecté le deuxième des quatre fils Zidane, qui a affiché un joli tempérament. Il en fallait pour oser des crochets balle au pied sous le pressing avant de relancer proprement (15e, 18e) ou pour réussir une longue ouverture au pied pour Brahim (31e).

Benzema impliqué sur les trois buts

Ce dernier, autre grande nouveauté du onze de départ, était titulaire pour la première fois depuis son transfert cet hiver en provenance de Manchester City. Il a montré de très belles choses, contribuant à l'égalisation merengue: après une frappe de Benzema repoussée par le gardien, le jeune milieu offensif espagnol (19 ans) a centré au second poteau pour Isco, buteur à bout portant (25e). 

Si "ZZ" a le mérite de lancer des jeunes, il a aussi celui de relancer les stars: outre Isco, Gareth Bale était également titulaire et il est à l'origine du deuxième but madrilène d'un centre parfait pour la remise de la tête de Benzema et le but de Dani Ceballos (62e).

Cela n'effacera pas ses ratés grossiers face au but (49e, 70e). D'ailleurs, Bale est trop court de quelques centimètres pour enlever le ballon au capitaine adverse Xabier Etxeita, buteur d'une tête piquée sur laquelle Luca Zidane est resté immobile (74e).

Et dans une fin de match crispante, la lumière est venu de Benzema, omniprésent dans cette rencontre et impliqué sur les trois buts. De quoi confirmer son statut de meilleur buteur merengue cette saison (23 buts) et récompenser la confiance indéfectible que Zidane lui a toujours témoignée.

BeSoccer

BeSoccer

infos 66K RANK 1
vues 469M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook