noscript image

État physique, influence dans le jeu, motivation... Où en est Cesc Fabregas, nouveau joueur de l'AS Monaco ?

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 +23k

Cesc Fabregas rejoint Monaco. Goal

État physique, influence dans le jeu, motivation... Où en est Cesc Fabregas, nouveau joueur de l'AS Monaco ?

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 +23k

À 31 ans, le milieu espagnol va connaître le quatrième club de sa carrière dans un tout nouveau contexte pour lui : la lutte pour le maintien.

Avec 501 rencontres de Premier League, Cesc Fabregas représente à lui seul une expérience unique d'un grand championnat européen. Monaco a misé sur son vécu mais aussi sa capacité à faire la différence dans l'entrejeu pour permettre à l'équipe dirigée par Thierry Henry de se maintenir en Ligue 1, après une 19ème place alarmante à la trêve. Le pari est multiple pour les deux parties. Moins utilisé cette saison à Chelsea, le milieu de terrain espagnol a connu pour la première fois de sa carrière en 15 saisons le statut de remplaçant. Pour le club de la principauté, il s'agit d'un renfort de poids et d'un sacré coup sur le papier. Néanmoins, les attentes sont avant tout sportives car le champion du monde 2010 doit apporter de l'équilibre et une meilleure qualité technique à un entrejeu en souffrance en 2018-2019.

État physique : vraiment "crâmé" ?

Alors qu'il n'a que 31 ans et semble encore loin de la retraite, l'idée que Cesc Fabregas soit moins rayonnant sur un terrain en raison de son usure physique a fait son chemin depuis les premières rumeurs d'une arrivée en Principauté. Avec un début de carrière très précoce à Arsenal, à seulement 17 ans, le natif d'Arenys de Mar (Catalogne) enchaîne les saisons à haute intensité en club tout en étant un élément clé de 'la Roja' de 2006 à 2016. La répétition des efforts et l'enchaînement des saisons à 50 matches ont évidemment eu un impact sur son corps mais Fabregas n'a pas encore tout perdu.

Ancien joueur des 'Blues', Frank Leboeuf estime que cette arrivée ne va pas résoudre les problèmes de l'ASM, justement en raison de l'état physique du joueur. Le champion du monde 98 a évoqué ses doutes sur les ondes de 'RMC Sport'. "Il ne joue plus, il semblerait qu'il soit pas mal 'frit' et qu'on ait plutôt le cousin de Fabregas à Monaco que le vrai Fabregas champion du monde, joueur de Barcelone, de Chelsea. Il a vraiment été un immense joueur. Est-ce que ça suffira pour aider Thierry Henry dans sa quête du maintien? Je ne suis même pas sûr."

Cette année avec Chelsea il est indéniable que Fabregas joue moins car le club londonien, dirigé par Maurizio Sarri, bénéficie de la plénitude de N'Golo Kanté et des très bons renforts incarnés par Mateo Kovacic et Jorginho, tous les deux devenus des titulaires indiscutables. Fabregas compte tout de même 16 apparitions toutes compétitions confondues en 2018-2019, mais il n'a été titulaire qu'à une seule reprise en Premier League, face à Wolverhampton (défaite 2-1). Alors que son contrat s'achève en juin prochain, le Catalan est clairement sur la fin de son aventure avec les 'Blues'.

Influence dans le jeu : un relai et des inspirations

Utilisé en tant que faux numéro 9 lors de plusieurs mois avec la sélection espagnole et à Barcelone, Cesc Fabregas reste bien un pur milieu de terrain. Capable d'évoluer en six, comme il a pu le faire l'an passé aux côtés de N'Golo Kanté, mais aussi en numéro 10, son poste de prédilection reste celui de milieu relayeur, en 8. Avec un entrejeu à reconstruire suite à une première partie de saison raté, Thierry Henry aura plusieurs options devant lui : évoluer en 4-3-3 avec Tielemans sur la même ligne que Fabregas et une sentinelle derrière mais également un 4-4-2 à plat où l'Espagnol serait plus exposé.

Pour ce qui est de son apport concret dans le jeu et les séquences offensives, celui qui compte 110 sélections avec la Roja restera un atout précieux et une force à utiliser dans un championnat comme la Ligue 1 où l'intensité sera moins forte qu'en Angleterre. Si les dirigeants monégasques ne l'attendent pas forcément sur la dimension défensive et les efforts pour la récupération du ballon, c'est bien sa qualité de passe et sa vision du jeu qui seront scrutés de près. Depuis 2006, Fabregas est le troisième joueur en Europe à avoir créé le plus d'occasions. Une preuve de sa régularité au plus haut niveau malgré un temps de jeu en chute libre depuis six mois.

Motivation : le facteur Thierry Henry

Lors d'un entretien avec la 'BBC' début octobre, l'ancien joueur d'Arsenal avait avoué être conquis par le jeu prôné par Maurizio Sarri lors de ses premiers mois à Chelsea. Malgré son nouveau rôle dans l'effectif des Blues, Cesc Fabregas était très enthousiaste à ce sujet. " Tout passe par moi. C’est ce que j’aime. Toucher la balle cent fois, tout le jeu passant par moi, c’est vraiment quelque chose qui lui importe. J’apprends, avec beaucoup d’enthousiasme car c’est très intéressant." Un discours plein de fraîcheur qui prouve bien l'envie intact du joueur d'évoluer sur les terrains.

Comment Monaco a-t-il pu attirer alors un champion du monde et double champion d'Europe lors de ce mercato hivernal ? Il semble bien que Thierry Henry possède un rôle prédominant dans cette venue de prestige pour le club de la Principauté mais aussi la Ligue 1. " Depuis que je suis parti d’Arsenal, je parle à Cesc tous les 2-3 jours", a ainsi confessé l'ancien attaquant des Bleus qui, comme Fabregas, a aussi évolué à Barcelone suite à son départ des 'Gunners'. Autant de points communs qui font de cette alliance l'une des attractions majeures de ce début d'année 2019.

BeSoccer

BeSoccer

infos 52K RANK 1
vues 340M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook