noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Les Bleuets veulent enchaîner

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 6,206

Pin Houssem Aouar tire (et manque) un penalty contre lAngleterre lors de l'Euro Espoirs. AFP
Houssem Aouar tire (et manque) un penalty contre lAngleterre lors de l'Euro Espoirs. AFP

Les Bleuets veulent enchaîner

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 6,206

Victorieuse à la dernière seconde et de façon assez miraculeuse face à l'Angleterre, l'équipe de France Espoirs doit faire fructifier ce succès vendredi (21h00) à Saint-Marin contre la Croatie. 

"Des victoires comme ça, alors qu'à deux minutes de la fin tu crois que tout est fini, c'est une grosse sensation", a souri jeudi le capitaine des Bleuets Lucas Tousart, invité à raconter la folle fin de rencontre qui a permis à son équipe de renverser l'Angleterre lors du premier match (2-1).

Mais le milieu lyonnais est conscient qu'il faut désormais enchaîner, d'autant que l'inespéré succès de Cesena ne peut masquer toutes les faiblesses apparues côté français.

"Ca nous donne un crédit mais il n'est pas illimité. On ne se qualifie pas avec un seul match et on s'est tout de suite remis la tête au match suivant", a-t-il reconnu.

Le sélectionneur Sylvain Ripoll était sur la même ligne d'autant que la défaite mercredi des Italiens, battus 1-0 par la Pologne après avoir battu l'Espagne 3-1, a montré que les hiérarchies n'étaient pas nettes dans cet Euro.

Même si les Croates ont été balayés 4-1 par la Roumanie en ouverture, les Français se méfient donc, avec en tête un match amical face aux mêmes adversaires conclu sur un 2-2 au mois de novembre.

"On a vu leurs caractéristiques. C'est une équipe coriace, difficile à manoeuvrer, avec des joueurs qui ne lâchent rien", a jugé Tousart.

"Sur le plan offensif, la Croatie a énormément d'armes. Le score et le déroulé du match contre la Roumanie ne reflète pas la qualité de cette équipe croate", a de son côté assuré Ripoll, qui s'est surtout attaché à calmer d'éventuels excès d'euphorie.

Le cauchemar Thuram

"On n'a gagné que le premier match. Si on ne fait rien dans les deux suivants, on fait comme tout le monde, on rentre à la maison", a déclaré le technicien.

Pour éviter ce retour anticipé, les Bleuets ont donc tout intérêt à battre les Croates, adversaires appréciés des équipes de France depuis la demi-finale du Mondial-98 et la finale de celui de l'été dernier.

Les jeunes Croates n'ont pas vu Lilian Thuram inscrire son insensé doublé au Stade de France, mais il est possible que certains dans le staff fassent quelques cauchemars à l'idée de croiser son fils Marcus, dont l'entrée a été convaincante contre les Anglais.

Sans parler spécifiquement de Thuram ni d'autres individualités, Ripoll a confirmé qu'il y aurait "des changements" à l'occasion de ce deuxième match, un impératif compte-tenu du format ultra-resserré de cet Euro italo-saint-marinais.

"Il faut tenir compte du match contre les Anglais, mais aussi garder une homogénéité et de la fraîcheur", a déclaré le coach français. "Il y a eu cette entame de match qui nous a plombés et il faut la rectifier, c'est une évidence", a-t-il aussi relevé.

"Le fait de l'avoir vécu une fois pourrait nous inciter à ne pas le refaire. On doit s'attacher à bien démarrer, avec beaucoup d'allant, de créativité et surtout aller plus vite sur le porteur", a-t-il développé.

Ripoll va déjà devoir remplacer Jonathan Bamba, titulaire à Cesena et dont l'Euro est déjà terminé après le tacle effrayant de l'Anglais Choudhury, qui a fait du dégât sur sa cheville gauche.

"Il nous a laissé des messages d'encouragement. Sur le terrain, ça sera un surplus de motivation de savoir qu'il est derrière nous", a assuré le capitaine Tousart.

BeSoccer

BeSoccer

infos 102K RANK 1
vues 754M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook