noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Fulham, vainqueur de Brentford, retrouve la Premier League

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 +12k

Pin Fulham, vainqueur de Brentford, retrouve la Premier League. AFP
Fulham, vainqueur de Brentford, retrouve la Premier League. AFP

Fulham, vainqueur de Brentford, retrouve la Premier League

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 +12k

Fulham a battu Brentford (2-1 après prolongation) mardi, en finale du barrage d'accession à la Premier League, à Wembley et retrouvera l'élite anglaise un an seulement après l'avoir quittée.

La malédiction des playoffs a encore frappé Brentford qui, depuis la saison 1990-91, a perdu en demi-finale ou en finale lors des neuf barrages qu'il a disputés, que ce soit pour accéder à la Championship ou à la Premier League.

Fulham, arrivés 4e de la saison régulière, devancé à la différence de but par Brentford (3e) qui avait la meilleure attaque avec 80 réalisations, ont attendu la prolongation pour débloquer ce derby de l'ouest londonien décevant pendant 90 minutes.

Le héros aussi tardif qu'improbable du match a été le latéral gauche Joe Bryan.

Il a ouvert le score sur un coup-franc assez anodin, à plus de 35 mètres du but et légèrement excentré, en voyant que le gardien espagnol des "Bees", David Raya, avait pris un risque insensé à ce moment du match en se plaçant sur ses six mètres.

Bryan a enroulé sa frappe du gauche qui est allée se placer au ras du poteau (1-0, 105e).

A trois minutes de la fin, il n'a pas hésité à se projeter vers l'avant pour doubler la mise après un une-deux avec Aleksandar Mitrovic, le meilleur buteur de Championship (26 buts), rentré juste avant la prolongation.

Un épilogue cruel pour Brentford qui a réduit le score dans le temps additionnel par Henrik Dalsgaard (2-1, 120+3), mais sa triplette Said Benrahma, Bryan Mbeumo et Ollie Watkins - surnommée BMW -, qui avait inscrit le total appréciable de 59 buts en championnat cette saison, a été bien trop discrète.

Il avait fallu attendre une frappe de 16 mètre du dernier, à 20 minutes de la fin du temps réglementaire, boxée par Marek Rodak au-dessus de ses cages, pour assister à la première banderilles des Bees.

Certainement usés par les 46 journées de la saison régulière et les deux rencontres de demi-finale, les joueurs de Brentford ont manqué de précision dans les 30 derniers mètres adverses.

L'enjeu d'un match dont les retombées ont été estimées à 160 millions de livres (177,2 M EUR) - 85 M GBP (94,2 M EUR) en droits télévisés la saison prochaine et 75 M GBP (83 M EUR) en paiements "parachutes" sur les deux saisons suivantes s'ils étaient relégués à la fin du premier exercice - avait aussi de quoi crisper.

Les Cottagers ont cependant bien mérité leur victoire sur ce match après avoir eu les meilleurs occasions par Josh Onomah (4e, 17e), sur lesquelles Raya avait été impeccable et un coup-franc de Neeskens Kebano (48e) au ras du poteau.

BeSoccer

BeSoccer

infos 102K RANK 1
vues 758M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook