noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

"J'étais proche d'un départ, mais je ne me suis jamais senti joueur de l'Atlético Madrid"

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 2,439

Pin La mise au point de Rodrigo. EFE
La mise au point de Rodrigo. EFE

"J'étais proche d'un départ, mais je ne me suis jamais senti joueur de l'Atlético Madrid"

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 2,439

Cet été, Diego Simeone avait voulu faire venir un autre attaquant pour augmenter la concurrence en attaque et souhaitait faire venir l'attaquant de Valence, Rodrigo Moreno. Finalement, l'attaquant espagnol est resté du côté de Mestalla.

Dans des propos reccueillis par le quotidien 'ABC', l'attaquant espagnol évoluant du côté de Valence, Rodrigo Moreno, s'est confié sur la situation actuelle du club, tout en évoquant les rumeurs estivales qui l'envoyaient vers l'Atlético de Madrid

"En football, les choses deviennent réellement uniquement lorsqu'il y a une signature et que tout est scellé. Mais oui, il est vrai que j'étais sur le point de faire mes valises. Finalement, j'appartiens toujours à Valence et dans la vie on ne peut pas toujours faire ce que l'on veut. Je savais que les clubs étaient en contact et à partir de là, j'aurai pris une décision", a déclaré Rodrigo. 

"Ce n'est pas une déception pour moi d'être resté à Valence et de ne pas avoir signé à l'Atlético Madrid. À aucun moment je me suis senti ancien joueur de Valence ou joueur de l'Atlético Madrid", a ajouté le jeune attaquant. 

Interrogé au sujet de la situation actuelle du club et du départ de Marcelino, ce dernier a expliqué : "Le départ de Marcelino et tout ce qu'il s'est passé ensuite n'a pas été facile. Mais le groupe est très uni, cela fait deux ans que nous travaillons ensemble et la cohésion de groupe est bel et bien présente, ainsi tout revient à la normale". 

À sa place, Celades est arrivé sur le banc pour le remplacer : "Nous ne l'attendions pas et nous n'étions pas au courant. La veille du départ de Marcelino, nous nous sommes entraînés normalement. Il est vrai que les premiers jouers n'ont pas été des plus faciles, mais pas parce-que nous étions opposés à l'arrivée d'Albert Celades, j'ai entendu des rumeurs là-dessus et c'est totalement faux". 

"Nous sommes des professionnels, mais aussi des personnes. Nous venons de gagner un titre (Coupe du Roi, ndlr) et cela nous avait reboosté. Nous avons un total respect envers Celades et cette situation restera toujours comme ça. Nous sommes juste des employés de Valence et nous n'avons ni le pouvoir, ni le droit de dire au président ce qu'il doit faire ou ne pas faire avec le club", a conclu Rodrigo. 

 

BeSoccer

BeSoccer

infos 78K RANK 1
vues 571M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook