L'Italie accrochée par l'Ukraine

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 3,556

Pin L'Italie accrochée par l'Ukraine. Goal
L'Italie accrochée par l'Ukraine. Goal

L'Italie accrochée par l'Ukraine

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 3,556

À Genoa, et dans un contexte particulier, la 'Squadra Azzurra' a été tenue en échec par l'Ukraine ce mercredi en amical (1-1).

Décidément, l'Italie de Roberto Mancini a bien du mal à répondre aux attentes. Après ses résultats décevants de septembre dernier, elle a encore manqué à son devoir en faisant match nul contre l'Ukraine. Ce n'était qu'un rendez-vous amical et le contenu n'était pas si mauvais que cela, mais les faits sont là et ils ne plaident pas en faveur des 'Azzurri'. Avec l'ancien entraineur de l'Inter à leur tête, les quadruples champions du monde n'ont remporté qu'un seul des sept matches qu'ils ont joués. Au final, la vraie satisfaction de la soirée, c'est l'hommage rendu aux victimes du drame de Gênes, auquel se sont joints les différents acteurs et aussi les spectateurs ayant pris place dans l'enceinte de Luigi Ferraris.

C'est avec une équipe composée à la fois de jeunes et aussi quelques anciens (Bonucci, Florenzi, Chiellini) que la 'Nazionale' s'est présentée sur le terrain. Marco Verratti était aussi là, de retour après une longue absence. La mayonnaise a plutôt bien pris au début avec une équipe transalpine relativement ambitieuse et qui a multiplié les offensives sur les buts gardés par le vétéran Pyatov. Mais, ce dernier a justement veillé au grain et repoussé toutes les frappes dangereuses. Il a d'abord frustré Barella (26e), puis Chiesa (23e) et aussi Insigne (43e). Beaucoup de travail, tandis que de l'autre côté seul Konoplyanka est parvenu à solliciter Donnarumma (26e).

Au retour des vestiaires, tant que le score était de 0-0, l'Italie a continué à aller de l'avant, en essayant de forcer la décision. La tâche en question a porté ses fruits, mais uniquement à la faveur d'une initiative lointaine conjuguée à une faute de main du gardien ukrainien. A la 55e minute, Federico Bernardeschi décochait un tir puissant du gauche de 20 mètres et le portier de Shakhtar l'a vu passer entre ses gants pour finir derrière la ligne.

L'Ukraine a frôlé la victoire

A 1-0, le plus dur était fait pour l'Italie. Et l'on peut se demander si cela lui a vraiment fait du bien, vu la suite du match. Durant la dernière demi-heure du jeu, les Transalpins ont beaucoup reculé et ont subi le sursaut de la bande à Shevchenko. Acculés, ils ont concédé l'égalisation dès la 62e de la part de Malinovskiy, auteur d'une reprise en pivot victorieuse au point de pénalty. Puis, le même Malinovskiy ainsi que Stepanenko se sont offert deux grosses opportunités en l'espace de quelques cadrées (71e). Bien cadrées, elles ont été détournées miraculeusement par Donnarumma. 

La dernière opportunité du match était en faveur des Italiens, avec une tête de Leonardo Bonucci, passée à côté. Néanmoins, c'est bien l'Ukraine qui a fait la meilleure impression durant ce second acte. Les visiteurs auraient mérité de signer leur tout premier succès de l'histoire face à leur adversaire du jour. Concernant la 'Nazionale', elle n'a pas de quoi fanfaronner après ce nouvel accroc, même si tout n'était pas à jeter. Dimanche prochain en Pologne, Insigne et consorts auront une nouvelle occasion de se mettre enfin sur la voie du succès. Ou alors continuer à patiner encore plus.

BeSoccer

BeSoccer

infos 46K RANK 1
vues 281M RANK 1
Plus de cet auteur
Utilisation des cookies: We use our own and third party "cookies" to improve our services, develop statistical analysis, analyse browsing habits and create interest groups. This allows us to customise the content we offer and show related advertising to your preferences. We also share this browsing analysis and interest groups with third parties. To continue browsing, please accept its use. Plus d'info et modification des paramètres Accepter

Follow BeSoccer on Facebook