noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

L’UNFP répond à Aulas

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 974

Pin L’UNFP répond à Aulas. GOAL
L’UNFP répond à Aulas. GOAL

L’UNFP répond à Aulas

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 974

Philippe Piat, le coprésident de l’UNFP, a rétorqué à Jean-Michel Aulas et défendu l’idée de l’arrêt du championnat.

Les championnats européens sont en train de reprendre un peu partout après plus de deux mois d’interruption à cause de la pandémie de coronavirus. Ça ne sera en revanche pas le cas de la Ligue 1, puisque la LFP a sifflé la fin de la récréation depuis presque un mois. Une décision que certains ont encore beaucoup de mal à digérer, à l’instar de l’Olympique Lyonnais et de son président Jean-Michel Aulas.

L’homme fort du club rhodanien s’est encore exprimé ce week-end pour dire qu’il craignait que les Français "ne passent pour des cons", avec cette décision prématurée. C’est son avis, mais il n’est pas partagé par tout le monde. Philippe Piat, le coprésident de l’UNFP, le syndicat qui représente les joueurs, n’a, par exemple, aucun regret. Tout en admettant qu’il est possible que la décision a été prise à la hâte, il est satisfait du fait que la prudence a prévalu.  "C'est sûr que si tout le monde reprend sauf nous, la question peut se poser. Pourquoi les autres et pas nous ? Après, je ne sais pas dans quelles conditions cela va reprendre en Espagne, si les autres pays ont été aussi attentifs que nous aux problèmes sanitaires. Il n'y a pas eu non plus les mêmes prises de position du gouvernement à l'étranger. C'est l'avenir qui dira qui a eu raison, qui a eu tort. Pour moi, il y a toujours un danger et il faut qu'il soit soupesé", a-t-il déclaré dans une interview à 'L'Equipe'.

"On verra à la fin si on est des cons"

Piat a aussi fait savoir que la décision de la Ligue a été motivée par le fait que l’un des diffuseurs ait refusé de payer ce qu’il devait aux clubs. "Il y a un élément capital qui a joué sur l'arrêt de la L1. La LFP était prête à reprendre le 17 juin. C'est le courrier de Canal + annonçant la rupture du contrat sur les droits télé (le 30 avril), peu avant un conseil d'administration, qui a été la goutte d'eau. Et ce même si le Championnat allait au bout. Si c'était pour reprendre avec le risque sanitaire, à huis clos et sans l'argent des droits télé, certains se sont dit, à quoi bon ?", a-t-il confié.

Pour finir, Piat a fait savoir qu’il est aujourd’hui difficilement envisageable de faire machine arrière et reprendre le championnat là où il a été laissé : " Reprendre le 17 juin, comme prévu à la base, ça me semble impossible après une si longue coupure. Les joueurs n'ont pas repris l'entraînement. Certains disent aujourd'hui que quinze jours de réathlétisation sont suffisants pour rejouer. Mais, bizarrement, on nous a toujours dit que huit semaines de préparation physique étaient nécessaires entre deux saisons de Championnat. Ce n'est pas simple. Peut-être qu'on a fait fausse route. Mais on le saura à la fin."

 

BeSoccer

BeSoccer

Infos 97K RANK 1
vues 710M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook