noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Monaco, pas facile la vie sans WBY

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 +15k

Pin L1: Monaco, pas facile la vie sans WBY
L1: Monaco, pas facile la vie sans WBY

Monaco, pas facile la vie sans WBY

BeSoccer par BeSoccer @besoccerFR - 0 +15k

"On perd le joueur, notre buteur. Mais aussi l'homme et le leader d'équipe": le capitaine Wissam Ben Yedder, testé positif au Covid-19, va manquer à Monaco, contre le Paris SG vendredi, mais l'entraîneur Niko Kovac croit en son groupe, sur une bonne dynamique, pour l'exploit.

"Quand on doit faire sans Wissam, c'est toujours un mauvais moment, reconnaît fataliste Niko Kovac. Comme vous le savez (avec le Covid-19, ndlr), il faut laisser faire le temps. On ne peut rien faire de plus".

Ben Yedder est le seul Monégasque à avoir été testé positif après la victoire à Nice (2-1). Si, depuis, le "Gym", où plusieurs cas ont été recensés, est à l'arrêt, le capitaine monégasque demeure à l'isolement. 

Il a quitté le rassemblement des Bleus le 12 novembre, vu Marcus Thuram et Anthony Martial marquer des points dans la course à une place pour l'Euro l'été prochain. Mais en plus, il doit zapper Paris, sommet de sa saison sans Europe. 

L'ancien Toulousain y était attendu dans un duel contre Kylian Mbappé, entre les deux meilleurs buteurs de la saison précédente, à égalité avec 18 buts chacun.

"On perd le joueur, notre buteur, souffle Kovac. Mais aussi l'homme et le leader d'équipe. Je ne l'ai pas choisi comme capitaine par hasard."

Le groupe monégasque va devoir rebondir. "Wissam est un international de qualité mondiale, relève Axel Disasi, capitaine de substitution. Cela se voit sur le terrain ou en dehors. Il fait passer son expérience auprès d'un groupe assez jeune. Il peut nous manquer. Mais d'autres vont montrer leurs qualités."

Kovac veut voir ses joueurs se saisir des chances créées par l'absence de certains cadres. "Ce sera une grosse opportunité pour le reste de l'équipe de montrer nos qualités collectives", précise-t-il.

Pour cela, il compte sur une mobilisation totale et l'excitation d'affronter "une des meilleures équipes d'Europe". "Nous devrons être à 100% pour être compétitifs, prévient-il. Je crois en mes joueurs. Il y a toujours beaucoup de plaisir à rencontrer les meilleurs joueurs de la planète. On donnera tout, de la première à la dernière minute."

-Volland en leader d'attaque-

Sans son meilleur buteur (six réalisations), le technicien croate assure même qu'il "n'y a aucune raison de trop faire évoluer" un système satisfaisant contre Bordeaux (4-0) et à Nice (2-1).

"Sur les deux matches après Lyon (1-4), on a été cohérent, analyse Disasi. Surtout contre Bordeaux. On a montré une bonne assise défensive. On s'est procuré beaucoup d'occasions. On doit s'appuyer là-dessus." 

"Cela nous a réussi, enchaîne Kovac. Les joueurs se sentent à l'aise dans ce système, croient en eux et sont confiants."

Monaco évoluera donc avec quatre défenseurs, deux milieux défensifs axiaux (Fofana et Tchouameni), deux excentrés (Gelson Martins et Diop). Devant, un homme -certainement Fabregas plutôt que Geubbels, qui monte en puissance, et Jovetic, rentré tard de sélection- accompagnera Kevin Volland, désigné leader d'attaque.

"Depuis deux matches, il est plus axial, souligne Kovac. C'est la position qu'il préfère. Jouer N.9 ou 10 n'est pas un problème pour lui. J'attends qu'il montre les même qualités qu'en Allemagne. Il peut le faire. Je n'ai aucune crainte."

Moins fin que Ben Yedder mais plus combatif, l'international allemand aura la lourde tâche de se créer des brèches dans l'arrière-garde parisienne. 

"Kevin a de grosses qualités techniques et de finition, conclut Disasi. On a confiance en lui. A lui de nous mettre des buts."

Histoire de montrer que Monaco est n'est désormais plus une simple somme d'individualités mais un véritable collectif. Et que, sur le Rocher, y peut y avoir une vie sans WBY, son meilleur joueur.

BeSoccer

BeSoccer

Infos 106K RANK 1
vues 785M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook