noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Reims se prépare à de difficiles retrouvailles avec l'Europe

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 805

Pin Reims prépare sa saison. AFP
Reims prépare sa saison. AFP

Reims se prépare à de difficiles retrouvailles avec l'Europe

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 805

Qualifié pour le deuxième tour préliminaire de la Ligue Europa, Reims va renouer avec son glorieux passé européen, 57 ans après sa dernière participation, mais s'attend à un début de saison très difficile.

Accéder à la phase de groupes sera un défi de taille pour la jeune équipe dirigée par David Guion, championne de Ligue 2 il y a seulement deux ans et qui a obtenu une belle sixième place lors du dernier championnat, interrompu en mars en raison de la pandémie de Covid-19.

"Revenir en L1, en 2012, 33 ans après notre dernière apparition était déjà un élément très fort de ma présidence. Retrouver l'Europe après 57 ans est quelque chose dont on est encore plus fier", confie à l'AFP Jean-Pierre Caillot, le président du Stade de Reims depuis 2004. 

S'il aura fallu attendre les victoires du Paris SG en Coupe de France et en Coupe de la Ligue fin juillet pour entériner cette qualification, les Champenois avaient déjà fait le travail sur le terrain, en terminant la saison à la sixième place après un exercice très solide.

- "Pas un cadeau" -

"On a gagné légitimement, sur le terrain, cette qualification européenne, souligne l'entraîneur David Guion. Ce n'est pas un cadeau, mais c'est la concrétisation du travail mené depuis 3 ans."

Pour se donner les moyens de ses ambitions, le Stade de Reims a établi le plus gros budget de son histoire: 70 millions d'euros. Son recrutement doit également lui permettre de faire bonne figure en Ligue Europa, même si "l'effectif a été bâti avant l'éventualité de disputer une Coupe d'Europe", explique Caillot. 

Le club champenois a ainsi réalisé un joli coup en recrutant le milieu de la Lazio Rome, Valon Berisha. Fort de plus de 50 matches de Coupe d'Europe, l'international kosovar devra suppléer l'ancien capitaine rémois Alaixys Romao, libéré de sa dernière année de contrat.

Les départs des défenseurs Axel Disasi, vendu à Monaco pour près de 15 millions d'euros, et d'Hassane Kamara, à Nice, ont été respectivement compensés par le jeune espoir belge Wout Faes, acheté en janvier dernier et prêté dans la foulée à Ostende, et l'autre Belge Thibaut de Smet, arrivé de Saint-Trond.

"En perdant ces trois joueurs, on a un effectif encore plus jeune que l'an passé, constate Guion. Mais je récupère aussi trois blessés importants, Kaj Sierhuis, Mathieu Cafaro et Arber Zeneli. J'aurai donc plus d'arguments offensifs."

- "Un vrai challenge" -

Les premières semaines de la saison s'annoncent effectivement ardues pour sa jeune formation, avec trois déplacements lors des quatre premières journées de L1, un deuxième tour de qualification de Ligue Europa programmé le 17 septembre, sur terrain neutre en un match unique, et enfin la réception du Paris SG pour clôturer le mois de septembre.

Pour espérer disputer la phase de groupes de la Ligue Europa, Reims devra remporter trois rencontres de qualification. "Le début de saison sera très difficile et ce match de Ligue Europa sera un vrai challenge, anticipe Guion. Cette expérience, personne ne l'a. Il va falloir appréhender cette nouveauté et s'en servir pour faire grandir nos jeunes joueurs. C'est la stratégie du club, accompagner les jeunes talents et les faire grandir."

Le président Caillot, satisfait des performances sportives et économiques de son club depuis trois ans, ne dit pas le contraire: "La Ligue Europa, c'est du bonus. L'objectif numéro 1 est de se pérenniser dans les dix premiers de L1. Quand on regarde les écuries autour de nous, être présent dans le top 10 sera déjà un objectif raisonnable, assure le dirigeant rémois. On garde les pieds sur terre".

BeSoccer

BeSoccer

infos 102K RANK 1
vues 755M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook