noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

La peur d'Aytekin quand on lui parle du Barça-PSG de 2017

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 +21k

Pin La peur d'Aytekin quand on lui parle du Barça-PSG de 2017
La peur d'Aytekin quand on lui parle du Barça-PSG de 2017

La peur d'Aytekin quand on lui parle du Barça-PSG de 2017

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 +21k

Deniz Aytekin, arbitre sulfureux de la 'remontada' du FC Barcelone en Ligue des champions, face au Paris-Saint-Germain lors des huitièmes de finale en 2017, avait créé la polémique. Deux ans plus tard, il a évité de parler de ce qui s'est passé cette nuit-là dans une interview accordée au quotidien 'Bild'.

Deniz Aytekin, un arbitre allemand reconnu pour sa performance controversée lors de la 'remontada' historique du FC Barcelone contre le PSG il y a deux ans, a accordé une interview dans laquelle il admet ne pas avoir "dirigé un match parfait". L'arbitre explique dans le journal 'Bild' ce dimanche qu'il a dirigé environ "1000 rencontres" et ajoute : "Parfois, vous vous approchez, mais lorsque vous vous arrêtez pour analyser le jeu avec soin, vous réalisez qu'il y a des situations dans lesquelles vous avez eu de la chance et qui ne vous a pas causé de mal... "

Aytekin était accusé d'avoir favorisé Barcelone contre le PSG lors des huitièmes de finale de la Ligue des champions en 2017, et l'UEFA l'a envoyé dans le "au placard" pour le reste de la saison, mais lorsqu'il a été interrogé sur sa plus grosse erreur, tout au long de sa carrière d'arbitre, celui qui vient d'être élu comme meilleur arbitre de Bundesliga ne se souvient plus de ces huitièmes de finale au Camp Nou.

"Je me souviens que je n'avais pas vu de penalty pour Marco Reus alors qu'il jouait encore à Monchengladbach. Ils ont perdu le match et la situation me poursuit depuis un certain temps", se souvient-il. "Il y avait beaucoup de sorties médiatiques et les supporters de Monchengladbach me l'ont longtemps reproché, mais c'était un bon apprentissage", a-t-il ajouté.

Dans l'entretien, il explique que son fils a l'intention de suivre son exemple et de devenir arbitre. Oui, Aytekin lui-même espère que le coup de sifflet sera mieux respecté à l'avenir. "Le vent a l'habitude de souffler contre nous", a confiél'Allemand, qui a une façon très particulière d'oublier une situation controversée pendant un match. "Quand je me rends compte que je suis plus attentif à ce qui se passe en moi, je commence à compter les joueurs. "Il y a les dix jaunes, il y a les huit verts, comme ça, le cerveau ne peut penser qu'à une chose et de cette façon je suis à nouveau concentré ", at-il conclu.

 

BeSoccer

BeSoccer

infos 72K RANK 1
vues 531M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook