noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Le Sommer: le record de buts chez les Bleues n'est "pas quelque chose qui me hante"

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 501

Pin Le Sommer: le record de buts chez les Bleues n'est pas quelque chose qui me hante. AFP
Le Sommer: le record de buts chez les Bleues n'est pas quelque chose qui me hante. AFP

Le Sommer: le record de buts chez les Bleues n'est "pas quelque chose qui me hante"

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 501

À 31 ans et 170 sélections, Eugénie Le Sommer est à une réalisation d'égaler le record de buts en équipe de France (81), mais "ce n'est pas quelque chose qui me hante", affirme auprès de 'l'AFP' l'attaquante de Lyon.

Q: Vous avez repris dès mi-juin avec l'OL pour préparer la Coupe de France puis la Ligue des champions. Est-ce difficile à digérer physiquement ?

R: "J'imagine qu'à un moment donné on va avoir un petit coup de mou, mais pour l'instant ça va, on est dans la dynamique de la Ligue des champions et on a bien débuté le championnat. Il faut s'attendre à un moment plus compliqué en novembre ou décembre, voire dès octobre. Mais tous les entraîneurs, que ce soit en club ou en sélection, en sont conscients. C'est aussi à nous d'écouter notre corps, de faire davantage de récupération. Cette année est particulière avec une saison qui va durer douze mois. C'est inédit mais on va s'adapter."

Q: Remplaçante en demi-finale de Ligue des champions, vous êtes titulaire en finale avec un but à la clé. Est-ce que ça vous a redonné le sourire, après plusieurs matches sans marquer ?

R: "Je ne suis pas quelqu'un de triste dans la vie (rires), mais ça fait toujours du bien de marquer, surtout en finale avec ce but important. Même si j'étais sur le banc, j'ai super bien vécu le Final 8. On est une équipe, il n'y a pas d'état d'âme. J'en ai discuté avec le coach, il a fait ses choix et je les ai respectés. J'ai répondu présente quand il a eu besoin de moi et aujourd'hui je suis dans cette continuité. Je ne me prends pas la tête. Je joue, je ne joue pas... Le plus important c'est de tout donner sur le terrain. J'ai envie de débuter tous les matches mais ce n'est pas pour ça qu'il faut baisser la tête ou être triste. Au contraire, il faut redoubler d'efforts et démontrer qu'on peut jouer chaque match."

Q: L'équipe de France s'est rajeunie en septembre avec le forfait de plusieurs cadres. Ressentez-vous une responsabilité plus forte durant ce rassemblement ?

R: "Oui, aujourd'hui il y a beaucoup moins d'expérience que d'habitude donc j'ai un rôle qui consiste à conseiller, mettre à l'aise les plus jeunes. Forcément je connais ces déplacements et parfois le terrain peut être compliqué. Il y a le stade, le terrain à prendre en compte, parfois l'hôtel, les transports. Le plus important, c'est de rester sérieuses. Quand on porte le maillot bleu on se donne à fond et on se doit de ramener la victoire. Un match n'est jamais gagné d'avance mais sur le papier, on est ultra-favorites. A nous de le montrer sur le terrain."

Q: Vous restez à un but du record de Marinette Pichon en sélection, est-ce usant ou motivant ?

R: "Il n'est pas trop dans ma tête, ce n'est pas quelque chose qui me hante. Je me dis qu'il viendra quand il viendra. Le plus important reste la victoire. Si je marque et qu'on gagne, ce serait bien. Mais ce n'est pas quelque chose qui me pollue l'esprit, je ne me prends pas la tête avec ça. C'est plus les gens qui m'en parlent, les journalistes, mais au final dans mon quotidien je n'y pense pas forcément."

Q: Tirez-vous une plus grande fierté d'être la plus capée des Bleues en activité ?

R: "Oui j'en suis fière. Je n'aurais jamais imaginé en avoir autant quand j'ai débuté. Et j'espère que ça va continuer! Cela représente beaucoup de choses: de la régularité, beaucoup de rassemblements et de matches. Je ne vais pas cacher que je suis aussi fière de mon nombre de buts, mais ce n'est pas quelque chose qui me motive chaque jour. Porter le maillot représente beaucoup pour moi."

Q: L'idée de faire une pause en sélection, comme Sarah Bouhaddi actuellement, vous a-t-elle déjà effleuré ?

R "Non, tant que je joue, j'ai envie d'être en sélection. Chacune a ses raisons et c'est à Sarah d'en parler. Moi, je me vois continuer encore longtemps même si, bien sûr, ce n'est pas moi qui choisis (rires)."

Entretien réalisé au téléphone par Jérémy TALBOT.

BeSoccer

BeSoccer

infos 102K RANK 1
vues 755M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook