noscript image

Les plus grosses désillusions de Leo Messi

Pin La déroute d'Anfield a été la plus dure. EFE
La déroute d'Anfield a été la plus dure. EFE

Les plus grosses désillusions de Leo Messi

Être pour le plus grand nombre le meilleur joueur de l'histoire n'empêche pas Messi d'avoir connu de cruelles désillusions, le genre de défaites qui laissent des plaies profondes. Voici les plus significatives.

La dernière en date est celle d'Anfield. Ce 7 mai 2019 ne sera pas facilement oubliable ni pour le Barçani pour les supporteurs 'blaugrana'. Pour Leo Messi non plus. Ce fut la dernière, mais pas la première.

Face à la Roma, un an et demi plus tôt, Leo Messi connaissait un autre gros revers, en dilapadant également une avance de trois buts avec le Barça (4-1 et 3-0). Celles-ci sont les dernières, et les plus résonnantes, de Messi en tant que 'blaugrana'.

Mais il y en eut d'autres. Le premier grand revers que Messi a connu en tant que joueur de Barcelone s'est certaintement produit en 2010. Déjà reconnu comme un joueur au futur prometteur, Messi et son Barça se mesuraient à l'Inter de Mourinho en demi-finales de Ligue des champions.

Barcelone avait perdu 3-1 à l'aller, à Milan, et sortait l'artillerie lourde pour inverser la tendance au retour. Ce ne fut pas possible. Barcelone butait face au mur de l'Inter, malgré une infériorité numérique des 'Neroazzuri' durant plus d'une heure.

Le but de Piqué, à la 84ème, donnait de l'espoir aux 'Blaugranas', mais Barcelone finissait par se noyer.

La Ligue des champions a apporté de bien belles joies à Messi, mais également de grosses déceptions. Après la défaite face l'Inter, celle face à Chelsea avait lieu, deux ans plus tard. Un scénario similaire (il fallait refaire son retard au Camp Nou), le Barça abordait la rencontre avec tous ses éléments forts, et par instants, la 'remontada' semblait possible.

Busquets rétablissait l'égalité dans cette éliminatoire après la demi-heure de jeu, avec uen formation catalane évoluant aussi en supériorité numérique et Iniesta teignait alors la rencontre de 'blaugrana' à la 43ème minute, tandis que Ramires faisait se lever le Camp Nou.

Après une deuxième période folle, Fernando Torres parachevait un contre à la 90ème minute mettant ainsi fin au rêve de Ligue des champions de Messi. Par ailleurs, l'Argentin manquait un penalty en début de deuxième acte.

La dernière triste soirée de Messi avant celle de Rome avait lieu en demi-finale de l'année suivante, en 2013. Ce ne fut pas qu'une défaite difficile : elle fut humiliante. Car au global, l'on décomptait un cinglant 7-0 en faveur du bayern munich.

L'horreur fut telle qu'après le 4-0 à l'aller, Messi était remplaçant au Camp Nou, et n'allait même pas s'échauffer. Car personne ne semblait pouvoir trouver de solution.

La 'finale' face à l'Atlético Madrid lors de la dernière journée de l'édition 2013-14 de Liga fut également difficile à oublier pour Messi, un match qui finit sur un score de 1-1 et qui suffisait aux 'Colchoneros' à glaner le titre en championnat espagnol.

Néanmoins, les défaites les plus cruelles pour Messi sont a fortiori celles connues avec l'équipe d'Argentine. Il a certes vécu des désillusions avec Barcelone, mais n'a jamais paru aussi touché qu'après avoir perdu ces trois finales consécutives avec l''Albiceleste'.

Le Brésil en 2014, le Chili en 2015 et la Coupe centenaire en 2016. Trois finales, trois coups terribles au coeur 'albiceleste' de 'La Pulga'. Chacune plus douloureuse : en prolongations, aux tirs au but, et également aux tirs au but, en marquant le sien. Au point d'annoncer en larmes, qu'il quittait la sélection.

Le football a apporté beaucoup à Messi, et Messi a apporté beaucoup au football, mais même les meilleurs de la planète vivent des soirées amères, qu'ils ne souhaitent pas se remémorer.

Akindélé Orimolade

Akindélé Orimolade

infos 7,348 RANK 4
vues 139M RANK 3
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook