noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Les Verts tombent un peu plus bas

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 623

Pin Les Verts tombent un peu plus bas. AFP
Les Verts tombent un peu plus bas. AFP

Les Verts tombent un peu plus bas

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 623

Le Stade Brestois s'est imposé à domicile face à l'AS Saint-Etienne a enfoncé encore un peu plus son adversaire du jour dans une situation de crise.

Pointant à une inquiétante 16ème position au classement, l'AS Saint-Etienne fleurte dangereusement avec la zone de relégation ces dernières semaines. Et visiblement, la qualification pour le dernier carré de la Coupe de France face à Epinal (1-2), jeudi soir, n'a en rien permis aux hommes de Claude Puel de reprendre du poil de la bête. Bien au contraire même, puisque les Stéphanois ont presque touché le fond ce dimanche, sur la pelouse d'une séduisante équipe du Stade Brestois. 

Alors que la rencontre s'est tenue malgré la tempête qui touche le Finistère ces dernières heures, les Stéphanois ont été largement bousculés en première période, face à des locaux en pleine réussite. Sur leur première tentative cadrée de la rencontre, les Brestois et Paul Lasne faisaient plier Stéphane Ruffier au terme d'une action rondement menée. Suffisant pour faire imploser les Verts, qui allaient ensuite afficher des inquiétants signes de fébrilité... 

En pleine confiance, les promus poussaient pour accroître leur avantage au score, et allaient être récompensés de leurs efforts. Successivement, Gaëtan Charbonnier et Irvin Cardona venaient corser l'addition. En trois tentatives cadrées, Brest avait inscrit autant de buts. À la pause, c'est forcément la tête baissée que les visiteurs regagnaient les vestiaires, eux qui n'avaient pratiquement pas existé dans ce match. Plus que jamais, une réaction était attendue en seconde période. 

Touchés au vif et vraisemblablement bousculés par Claude Puel durant la mi-temps, les joueurs du Forez revenaient sur la pelouse avec un visage bien différent de celui affiché lors du premier acte. Remobilisés, ils semaient d'abord le doute dans les esprits brestois en réduisant le score sur un pénalty généreux transformé par Denis Bouanga, avant de réduire encore un peu plus le score grâce à un but plein de sang froid d'un Loïs Diony entré à la pause. 


 

BeSoccer

BeSoccer

infos 89K RANK 1
vues 671M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook