noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Bordeaux freiné par une équipe de Dijon méritante

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 532

Pin Bordeaux freiné par une équipe de Dijon méritante. AFP
Bordeaux freiné par une équipe de Dijon méritante. AFP

Bordeaux freiné par une équipe de Dijon méritante

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 532

Bordeaux a laissé passer une belle occasion de recoller au peloton des prétendants à l'Europe en concédant un nul logique face à Dijon (2-2), porté par un Mounir Chouiar de gala, samedi lors de la 25e journée de L1.

En quête de continuité dans leurs résultats, les Girondins devront patienter pour enchaîner deux victoires consécutives en L1. La faute à des Bourguignons diminués par les absences mais qui ont bien digéré le carton (1-6) infligé mercredi par le Paris SG en Coupe de France.

Ce point pris vaut cher dans la course au maintien après la nouvelle victoire de Nîmes et le nul fou obtenu par Amiens face à ce même PSG (4-4).  

Et avec un peu plus de réussite, les hommes de Stéphane Jobard auraient pu faire encore mieux face à des Bordelais sur courant très alternatif depuis un long moment et qui ont confirmé leur manque de maîtrise. 

Surpris par un but de Chouiar lancé idéalement par Didier Ndong qui trompait facilement Costil (17e), pas loin d'en encaisser un second avec cette frappe de Hamza Mendyl sur le poteau (30e), les hommes de Paulo Sousa ont eu du mal à se créer des situations. 

Certes, ils ont accumulé les corners, le huitième étant converti de la tête par Ui-Jo Hwang (34e), mais le Matmut, aux deux tiers vides, s'est fortement ennuyé.

A la reprise, le rythme n'était pas plus élevé et Chouiar, intenable, a failli en profiter en butant sur Costil. Sur le renvoi involontaire sur Youssouf Sabaly, ce dernier n'était pas loin de lober son gardien qui sortait un réflexe étonnant pour sortir le ballon de son cadre (49e). 

Pas loin de la punition, Bordeaux a accentué sa domination et sur un ballon en cloche de Rémi Oudin, Jimmy Briand a porté son capitale but en L1 à 99 unités. Le vétéran a su résister à Bruno Ecuele-Manga et dribbler Runar Alex Runarsson pour donner l'avantage aux siens (2-1, 64e).

Le plus dur semblait être fait mais au lieu d'insister pour conforter leur avance, les Girondins se sont fait prendre une nouvelle fois par Chouiar, qui a fixé Sabaly avant d'envelopper son ballon petit filet (72e). Du bel ouvrage.  

BeSoccer

BeSoccer

infos 89K RANK 1
vues 671M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook