noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Nîmes craque encore, Nantes grimpe

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 659

Pin Ligue 1: Nîmes craque encore, Nantes grimpe. AFP
Ligue 1: Nîmes craque encore, Nantes grimpe. AFP

Nîmes craque encore, Nantes grimpe

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 659

L'hiver s'annonce rude dans le Gard: avant-dernier de Ligue 1, Nîmes a enchaîné un 11e match de Championnat consécutif sans victoire, battu par Nantes qui continue de grimper au classement (1-0), samedi lors de la 18e journée.

Depuis leur succès contre Toulouse (1-0) le 21 septembre, les Crocos ne cessent de sombrer dans les bas-fonds du classement, traînant comme un boulet leur manque d'efficacité - la pire attaque de L1 - encore visible face aux Canaris.

La pression s'accentue sur les épaules de l'entraîneur Bernard Blaquart, qui n'a toujours pas réussi à refaire fonctionner une équipe qui a perdu l'été dernier ses principaux rouages.

Pour Nantes, c'est tout le contraire: ce premier hors de la Beaujoire remontait depuis fin septembre, à Lyon (0-1), permet à l'équipe de Christian Gourcuff de se rapprocher du podium, à la quatrième place.

Son succès dans le Gard porte la signature de cette équipe solide: c'est sa septième victoire sur le score de 1-0!

Défensivement bien en place, les Nantais s'en sont remis à une frappe du droit du milieu Imran Louza (28e) sur une passe décisive du Nigérian Moses Simon, sa quatrième cette saison.

Mais Nantes a aussi péché dans l'efficacité offensive. L'attaquant malien Kalifa Coulibaly, peu en réussite en ce moment, n'a rien eu à se mettre dans les pieds et a surtout gâché d'une frappe au premier poteau un face-à-face avec Paul Bernardoni (38e), oubliant de servir son compère Abdoul Kader Bamba. 

Le meneur de jeu nantais Ludovic Blas (27e), d'un pied gauche trop ouvert, a lui aussi gâché une première munition d'Abdoul Kader Bamba ne demandant pourtant, là aussi, qu'à terminer dans les filets nîmois!

Ce manque d'efficacité aurait pu coûter cher aux Canaris face à la pression nîmoise.

Nantes doit en grande partie son succès à son gardien Alban Lafont (1er) auteur d'un arrêt réflexe sur sa ligne sur une tête de Kevin Denkey.

Le gardien nantais a continué d'éteindre le danger comme sur un coup franc direct de Zinedine Ferhat repoussé des deux poings (47e). Et quand, Alban Lafont s'est trouvé battu, c'est Dennis Appiah (86e) qui a écarté le danger devant Pablo Martinez et sauvé Nantes d'une égalisation nîmoise.

BeSoccer

BeSoccer

infos 84K RANK 1
vues 629M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook