noscript image

Pépé veut finir ce qu'il a commencé

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 2,697

Pin Nicolas Pépé buteur lors de la réception de lOlympique lyonnais. AFP
Nicolas Pépé buteur lors de la réception de lOlympique lyonnais. AFP

Pépé veut finir ce qu'il a commencé

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 2,697

Locomotive de Lille, le prolifique attaquant Nicolas Pépé suscite nombre de convoitises mais assure qu'il restera jusqu'à la fin de la saison au sein de l'équipe nordiste, 2e de Ligue 1 avant son déplacement à Caen vendredi (19h00) lors de la 20e journée.

Avec douze réalisations et cinq passes décisives, l'Ivoirien est le deuxième meilleur buteur du championnat, derrière le Parisien Kylian Mbappé (13 buts). A seulement 23 ans, il attire logiquement l'attention de nombreux clubs européens, prêts à profiter du mercato hivernal pour le recruter.

Mais Pépé, qui avait refusé les avances lyonnaises cet été malgré la promesse d'une nette augmentation salariale, reste inflexible. Pour lui, pas question de griller les étapes, surtout avec la possibilité de jouer une saison complète avec ses amis Jonathan Bamba et Jonathan Ikoné, arrivés cet été dans le Nord.

"Terminer la saison à Lille"

Quatre mois après les premières offres, la réouverture du marché des transferts n'a pas changé son état d'esprit. "Il a déjà dit plusieurs fois qu'il voulait terminer la saison à Lille, je ne pousserai pas pour le vendre", a dit à l'AFP son président Gérard Lopez fin décembre.

"S'il part, c'est que le joueur aura exigé de partir et que le club aura reçu une offre satisfaisante. Mais on ne se dirige pas vers cette issue", avait-il ajouté.

Cet été, les dernières offres approchaient les 30 millions d'euros. Avec l'inflation des prix, à l'image du transfert de Christian Pulisic de Dortmund à Chelsea pour 64 millions d'euros, le Losc pourrait toucher le gros lot. Au micro de Téléfoot, le directeur sportif Luis Campos a fixé son prix à 80 millions.

Obligé de vendre pour équilibrer son modèle économique, le club nordiste a reçu une bonne nouvelle mardi: lui qui risquait une interdiction de recruter de la DNCG, le gendarme financier du foot français, n'a eu qu'un encadrement de sa masse salariale et du montant de ses transferts.

De quoi accepter plus facilement le choix de Nicolas Pépé, malgré l'opportunité d'une énorme plus-value pour un joueur acheté 10 millions en juin 2017.

Déjà en forme

Sur le terrain, l'intéressé ne semble en tout cas pas perturbé par la situation. Lundi, face à Sochaux, il a été le seul à dynamiser un match de Coupe de France disputé au petit trot. Passeur décisif sur l'unique but du match d'un superbe extérieur du pied après une série de feintes, il n'a dû qu'aux parades du gardien adverse de ne pas trouver le chemin des filets.

"Il a été décisif. C'est un exemple et, quand il est à un niveau élevé, c'est une locomotive", a loué son entraîneur Christophe Galtier après la rencontre.

Alors que Jonathan Bamba, son pendant côté gauche, est en perte de confiance depuis quelques semaines, Pépé continue à démontrer ses qualités.

Rapide, dribbleur et doté d'une bonne frappe de balle, le gaucher ne se contente pas de partir de la ligne de touche pour repiquer sur son pied fort.

De plus en plus impliqué dans la construction des actions, il prend également de l'étoffe au sein du vestiaire. Et affiche clairement son ambition: qualifier le Losc, deuxième du championnat à mi-parcours, pour une coupe d'Europe. Avant, sans doute, d'aller voir plus haut...

BeSoccer

BeSoccer

infos 52K RANK 1
vues 341M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook