noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Plafonds salariaux de Liga : le Barça peut dépenser plus que Madrid

Pin Barcelone et Madrid sont en tête. EFE
Barcelone et Madrid sont en tête. EFE

Plafonds salariaux de Liga : le Barça peut dépenser plus que Madrid

LaLiga a dévoilé les limites salariales des 20 équipes présentes dans la catégorie d'or du football espagnol en vue de la saison 2019-20. Barcelone (premier) et le Real Madrid (deuxième) sont en tête du classement, avec des plafonds au-dessus des 600 millions, présentant ainsi un écart plus net avec les autres équipes espagnoles de l'élite.

Après plusieurs semaines de compétition, les limites salariales de Liga ont été dévoilé et sont supérieures à celles de l'exercice précédent pour 18 équipes, donnée qui corroborre l'évolution du football espagnol. Si presque chaque club dispose d'un plafond plus élevé, c'est parce que les revenus ont augmenté vis-à-vis de la saison précédente.

La somme des limites salariales de chaque équipe de Liga atteint les 2,938 milliards d'euros. L'évolution par rapport à l'exercice 2018-19 est plus que notoire, puisque l'année dernière, elle atteignait les 2,648 milliards (290 millions de moins donc).

Le Barça est toujours au-dessus du Real Madrid... et l'Atlético avance

Le podium des équipes aux plafonds les plus élevés n'a pas bougé par rapport à la saison dernière. D'ailleurs, l'écart entre les trois cadors et le reste des clubs est beaucoup plus important que celui de la saison dernière.

Le FC Barcelone est toujours en tête de liste. Cette année, son plafond salarial a été chiffré à 671,429 millions d'euros, devant celui du Real Madrid (641,049). En revanche, il convient de signaler que la Maison Blanche l'a vu sensiblement augmenter par rapport à la saison 2018-19, celui-ci ayant crû de 74,51 millions. De son côté, Barcelone ne l'a vu augmenter 'que' de 38,63 millions.

L'on retrouve l'Atlético Madrid dans l'ombre des géants. Si le montant de la limite salariale des Colchoneros équivaut presque à la moitié de celle du FC Barcelone (348,5), les choses ne vont pas si mal dans les bureaux du Wanda Metropolitano, puisque la saison dernière, il était de 293 millions (55,5 millions de moins).

Un gros écart avec le reste des clubs de Liga

Il existe un écart prépondérant entre les trois grands clubs évoqués et les 17 autres équipes de Liga, même si chez les 'communs des mortels', l'on retrouve aussi des différences notables.

Séville (185,166) et Valence (170,573) sont respectivement aux quatrième et cinquième place de ce classement. Andalous et Ches sont nettement au-dessus des trois autres membres de l'élite espagnole, aux plafonds supérieurs aux 100 millions : Villarreal (108,587), Athletic Bilbao (103,183) le Betis Séville (100,346).

Derrière eux, la Real Sociedad (81,135 millions) émerge quelque peu du bloc des autres équipes de la liste. L'Espanyol (68,738), le Celta (62,123), Levante (56,604), Getafe (56,284), Leganés (52,082), Alavés (49,771), Eibar (47,123), Osasuna (38,693), Grenade (35,461), Valladolid (32,034) et Majorque (29,968) la referment.

Des 20 équipes de Liga, seules deux d'entre elles ont vu leur limite être revue à la baisse : Villarreal (-0,539 millions) et Leganés (-0,782).

Qu'est-ce que ce plafond salarial ?

La limite salariale est un barème qui a été mis en place par LaLiga en 2019 dans l'objectif d'assainir au maximum les comptes des clubs. D'une manière générale, c'est un outil qui empêche les clubs de s'endetter et aide à ce que leurs dépenses soient totalement couvertes par leurs revenus.

Même si cette limitation est imposée par l'organisme espagnol, ce sont les clubs qui déterminent cette prévision de dépenses qui, par la suite, est soit acceptée ou modifiée par LaLiga. Il s'agit bien évidemment d'une limite et non d'un montant à couvrir. Les dépenses de chaque équipe peuvent donc être moindres, mais elles ne doivent pas dépasser cette barre.

Les prévisions de calculs rassemblent les salaires des joueurs, du staff technique, du centre de formation... outre des paiements tels que la sécurité sociale, les primes, les frais d'acquisition, les commissions et les amortissements.

Akindélé Orimolade

Akindélé Orimolade

infos 7,900 RANK 4
vues 153M RANK 3
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook