noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Marseille, un dauphin insatiable

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 3,796

Pin Marseille, un dauphin insatiable. Goal
Marseille, un dauphin insatiable. Goal

Marseille, un dauphin insatiable

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 3,796

D'abord mené au score par le LOSC, l'Olympique de Marseille a accéléré en fin de rencontre et a frappé un grand coup au classement ce dimanche soir.

Solide dauphin du Paris Saint-Germain, l'Olympique de Marseille avait l'occasion de frapper un grand coup au classement ce dimanche soir, sur la pelouse du LOSC. Comptant 9 points d'avance sur son adversaire du soir, Marseille avait en effet l'opportunité d'accroître son avance à 12 longueurs en cas de succès, mais aussi de profiter de la défaite du Stade Rennais (1-0) et du match nul de l'Olympique Lyonnais (1-1). Bref, l'opération pouvait être parfaite pour les hommes d'André Villas-Boas

Néanmoins, encore fallait-il venir à bout des Dogues de Christophe Galtier, difficiles à manoeuvrer à domicile. Le tout sans l'homme fort du moment en la personne de Dimitri Payet. Gagner à Lille n'est pas chose aisée, et les Phocéens en ont fait l'expérience durant un premier acte à l'avantage des locaux. Heureusement pour le dauphin du PSG, Steve Mandanda parvenait à préserver un score vierge à la mi-temps, grâce notamment à deux parades décisives (4e, 15e). 

L'Olympique de Marseille n'abdique pas et est récompensé

Dès le retour des vestiaires, les débats s'animaient, sous l'impulsion de l'ouverture du score de Victor Osimhen. Parfaitement lancé à la limite du hors-jeu, le Nigérian faisait preuve d'un sang-froid de tous les instants et piquait son ballon pour devancer la sortie de Steve Mandanda (51e). Quelques minutes plus tard (57e), Loïcmy pensait doublait la mise, mais voyait son but refusé, suite à une position de hors-jeu de Victor Osimhen, encore lui. 

Puis, c'était au tour de l'Olympique de Marseille de se mettre en évidence. Et de quelle manière ! Ainsi, les Marseillais se procuraient un pénalty, mais la tentative de Valentin Rongier, tireur en l'absence de l'habituel spécialiste de l'exercice qu'est Dimitri Payet, était repoussée par Mike Maignan (60e). Mais ce n'était que partie remise, puisque le malheureux Reinildo marquait contre son camp à la suite d'un corner et offrait aux Olympiens le luxe de revenir au score (67e). Dans la foulée, Dario Benedetto, en mouvement dans la surface de réparation, endossait son costume de héros et concluait de près pour offrir les trois points à des Sudistes presque miraculés (69e). Capable de renverser un concurrent direct sur sa pelouse en l'absence de son meilleur élément, Marseille a fait un grand pas vers une qualification en Ligue des Champions. 

BeSoccer

BeSoccer

Infos 90K RANK 1
vues 673M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook