noscript image

Madrid souffre puis déroule face à Valladolid

Madrid souffre puis déroule face à Valladolid

Le Real Madrid oublie l'élimination de Ligue des champions avec une victoire à Zorrilla face à un Valladolid dépassé par les événements.

Le Real Madrid se rebiffe en Liga en venant à bout de Valladolid sur un score net et sans bavure de 1-4.

Le début de match à Zorilla était assez remuant. Surtout pour l'équipe de Solari, qui vivait en six minutes de terribles angoisses. Premièrement, avec une faute d'Odriozola dans la surface qui, par chance pour les 'Merengues', débouchait sur un penalty manqué par les hôtes du soir.

Mais comme le football ne les aidait pas, Solari et ses hommes trouvaient du soutien auprès de la VAR. En trois minutes, l'arbitrage vidéo venait annuler les buts d'Óscar Plano et Sergi Guardiola.

Anuar Tahumi finissait toutefois par trouver le chemin des filets. Keko centrait depuis la droite, Guardiola tentait une reprise acrobatique et le ballon finissait dans les pieds Anuar Tuhami, qui ajustait Courtois pour ouvrir le score.

Les 'Merengues' étaient à la peine face à une équipe locale vaillante, bien décidée à profiter de la méforme affichée par son adversaire ces derniers jours. Mais les hommes de Solari parvenaient à égaliser avec un brin de chance.

Varane répondait à Anuar Tahumi en profitant d'une erreur de Masip, le portier 'pucelano'. Ce dernier quittait ses cages pour dégager un ballon près de Nacho, mais manquait sa tentative. Le cuir retombait dans les pieds du Français qui acceptait volontiers ce cadeau et rétablissait un score de parité avant la mi-temps.

Juste après la pause, Pucela revenait avec de bonnes intentions, enchainant les occasions face à un Real qui allait vite taper du poing sur la table, tout en donnant un coup de main à Benzema et sa bande. Plano venait chahuter Odriozola dans la surface et l'arbitre accordait un penalty aux visiteurs.

Benzema le transformait à ras de terre pour donner l'avantage aux siens, miraculés après un début de rencontre très difficile. C'est ce même Benzema qui s'offrait un doublé huit minutes plus tard, d'un coup de casque imparable devant Masip, qui avait brillamment détourné une tentative puissante de Ceballos juste avant cela.

Le Real filait droit vers une victoire lorsque Casemiro décidait d'obstruer un coup franc adverse, alors qu'il avait reçu un carton jaune quelques minutes auparavant. La sentence était irrévocable : le Brésilien regagnait les vestiaires plus tôt que prévu, laissant les siens à dix contre onze.

Cette infériorité numérique n'empêchait toutefois pas Modric d'y aller de son but, le Croate confirmant là sa belle partition à Zorrilla. Il déposait Joaquin d'un passement de jambes et allait ajuster le malheureux Masip du pied droit.

Le jour où tout le monde s'attendait à une 'grève générale' menant à la fin de Solari, le onze 'merengue' mettait son bleu de chauffe et obtenait une précieuse victoire à Zorrilla. Le Real reste à la troisième place de Liga à 12 unités du Barça, cinq de l'Atlético.

Akindélé Orimolade

Akindélé Orimolade

infos 6,818 RANK 4
vues 123M RANK 3
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook