noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Messi et l'Argentine en Israël pour un match amical contre l'Uruguay

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 +19k

Pin Messi et l'Argentine en Israël pour un match amical contre l'Uruguay. AFP
Messi et l'Argentine en Israël pour un match amical contre l'Uruguay. AFP

Messi et l'Argentine en Israël pour un match amical contre l'Uruguay

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 +19k

Lionel Messi et la sélection argentine de football sont arrivés dimanche en Israël à la veille d'un match amical contre l'Uruguay, un peu plus d'an après l'annulation d'une rencontre à Jérusalem contre la sélection israélienne à la suite d'appels au boycott.

La tenue d'un match Israël-Argentine de préparation au Mondial-2018 dans la ville sainte, dont le statut est l'un des problèmes les plus épineux du conflit israélo-palestinien, avait provoqué la colère des Palestiniens et entraîné de vives critiques contre la sélection albiceleste sur les réseaux sociaux.

Israël considère Jérusalem comme sa capitale "unifiée et indivisible" alors que les Palestiniens veulent faire du secteur oriental de la ville, occupé et annexé par Israël, la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

Messi et ses coéquipiers ont débarqué dimanche de leur vol à l'aéroport Ben-Gourion près de Tel Aviv, selon des images diffusées en direct sur internet, avant de monter dans un bus sans s'exprimer face aux caméras.

La Fédération palestinienne de football n'a pas protesté contre la tenue lundi à Tel Aviv, capitale économique d'Israël, du match Argentine-Uruguay, qui devrait voir Lionel Messi affronter son coéquipier du FC Barcelone Luis Suarez.

Le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), qui appelle au boycott de l'Etat hébreu pour protester contre l'occupation et la colonisation des Territoires palestiniens, a de son côté condamné cette rencontre.

Messi a retrouvé la sélection argentine vendredi, après trois mois de suspension, marquant le seul but du match amical entre son pays et le Brésil, organisé en Arabie saoudite.

Le meneur de jeu avait été suspendu et sanctionné d'une amende de 50.000 dollars pour avoir accusé la Confédération sud-américaine de football de corruption et de favoritisme au profit du Brésil, pays organisateur, lors de la Copa America en juillet.

BeSoccer

BeSoccer

infos 82K RANK 1
vues 604M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook