noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Messi vole la vedette aux Reds

Pin Messi vole la vedette aux Reds. Captura/Liverpool/Twitter
Messi vole la vedette aux Reds. Captura/Liverpool/Twitter

Messi vole la vedette aux Reds

Après une année merveilleuse, où le club a renoué avec le succès au niveau continental en remportant la Ligue des Champions, la plus prestigieuse des compétitions européennes, 7 joueurs de Liverpool étaient nommés dans la course au Ballon d'Or 2019. Mais les Reds ont de quoi à être frustrés par le déroulement des événements en ce lundi 2 décembre.

Déjà, parce que Les Reds présents ce soir avaient vraiment leurs chances pour obtenir ce trophée, qui récompense le meilleur joueur de l'année civile 2019.

Alisson, Van Dijk, Alexander-Arnold, Wijnaldum, Salah, Mané et Firmino faisaient assurément partie des favoris pour le trophée de cette édition, après une saison pleine avec leur club, mais aussi, pour certains, avec leurs sélections : Firmino et Alisson se sont donc offert, en plus de la Ligue des Champions, la Copa América avec le Brésil, et Mané, lui, a emmené son Sénégal natal jusqu'en finale de la CAN. Des performances qui faisaient de ces 87 joueurs, des prétendants sérieux aux meilleures places, parmi les 30 finalistes du trophée. 

Mais cette année, encore, les performances collectives semblent dépassées. A l'image de l'édition 2018, qui avait vu les champions du Monde français Griezmann, Mbappé et Varane échouer devant Modric et Cristiano Ronaldo, cette saison voit également plusieurs joueurs d'une équipe ultra dominante dans le football mondial être relégués derrière les performances individuelles d'un homme, au moins : Lionel Messi. 

Georginio Wijnaldum était le premier Red à connaître son rang : une belle 26ème place, qui le consacre parmi les milieux les plus réguliers de l'année écoulée. Trent Alexander-Arnold récupérait lui la 19ème position, pour une année remplie où il aura notamment dépassé le record de passes décisives sur une année. 

Deux rangs plus haut, c'était Roberto Firmino qui devait se contenter de la 17ème place. Un coup dur pour le Brésilien également vainqueur de la Copa América, excellent en club et en sélection, homme indispensable qui aura fait dire à de nombreux observateurs : "Quand vous regardez le jeu, vous ne voyez peut-être pas Firmino, mais quand vous regardez Firmino, vous voyez le jeu". 

Alisson, vainqueur du trophée Yachine, récupérait également la 7ème 

Salah se plaçait 5ème, voyant ses deux autres coéquipiers et prétendants les plus sérieux, Sadio Mané et Virgil Van Dijk, échouer aux 4ème et 2nd rangs, derrière CR7 et Messi, donc. 

De quoi forcément, à éprouver des regrets, au terme d'une saison pourtant remplie et aboutie, pour tous ces joueurs. 

Mais voilà, Messi, ses statistiques, son jeu, ses performances, son être, sont encore là. Et le petit argentin est devenu ce soir, le joueur le plus titré de l'histoire du trophée décerné par 'France Football'. Une petite revanche sur un soir de remontada à Anfield, la saison dernière, déjà. 

Ruben Partouche

Ruben Partouche

infos 216 RANK 20
vues 4M RANK 20
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook