noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Lukaku et l’Inter survolent le derby

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 6,002

Pin Lukaku et l’Inter survolent le derby. AFP
Lukaku et l’Inter survolent le derby. AFP

Lukaku et l’Inter survolent le derby

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 6,002

Après une première période équilibrée, l’Inter a pris le dessus sur son voisin de l’AC Milan et assuré son troisième succès de suite dans le derby.

L’Inter est bien le nouveau maitre de Milan. Ce samedi, et pour la troisième fois d’affilée, l’équipe nerazzurra a dominé son ennemi juré en Serie A. Lors de ce qui était l’un des tous derbies à San Siro, la bande à Conte s’est montrée la plus endurante, en frappant fort au retour des vestiaires après une première mi-temps assez équitable. La victoire récoltée est savoureuse, d’autant plus qu’elle permet à Godin et ses coéquipiers de reprendre la tête du classement à la Juventus.

Même si les deux clubs sont très loin de leur niveau d’antan, l’ambiance était exceptionnelle au coup d’envoi et rappelait les plus belles heures de ces deux affiches. Les supporters de chaque camp ont concocté de magnifiques tifos, et tout ça sous les yeux d’un parterre de personnalités prestigieuses, venues assister à l’empoignade entre les deux frères (Capello, Ronaldo, Berlusconi…).

Tout ce beau monde en a eu pour son argent, même si le premier acte de la partie s’est achevé sans but inscrit. Les filets ont bien tremblé à la 37e sur une reprise de Lautaro Martinez, mais la réalisation de ce dernier a été refusée pour cause de hors-jeu suite à un recours à la VAR. L’Argentin pouvait être frustré, surtout qu’il avait été l’homme le plus en vue des 45 premières minutes.

Il s’était déjà offert deux belles opportunités en début de match (13e et 20e), et entretemps Romelu Lukaku a manqué le coche devant Donnarumma (19e). Côté rossonerro, les opportunités franches étaient, en revanche, inexistantes même si la bande à Giampaolo a affiché du répondant dans l’agressivité et l’intensité imprégnée.

Une seconde période à sens unique

En seconde période, l’Inter a fini par cueillir les fruits de sa persévérance. À la 49e, le Croate Marcelo Brozovic a débloqué la situation. Bien servi par Stefano Sensi, le vice-champion du monde a décoché un tir, qui légèrement dévié a trompé la vigilance de Gianluigi Donnarumma. Un but que les Intéristes n’ont pas célébré immédiatement, voyant l’arbitre se diriger en dehors du terrain pour une nouvelle consultation de la VAR. Mais, cette fois, le sort leur a souri et le but a été validé.

À 1-0, tout est devenu plus facile avec l’Inter. Bénéficiant de plus d’espaces pour déployer son jeu, la formation nezzarrura a totalement pris l’ascendant sur un adversaire. Le break n’était qu’une question de temps et il est arrivé à la 78e lorsque d’une jolie reprise de l’arrière du crâne, Romelu Lukaku propulsait dans les filets un service de Nicola Barella (2-0). Les jeux étaient faits et le suspense plié. Même en ayant assuré la victoire, l’Inter n’a pas desserré l’étreinte et à la 93e Antonio Candreva est passé tout près de corser l’addition, avec une reprise finissant sur le poteau.

 

BeSoccer

BeSoccer

infos 80K RANK 1
vues 586M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook