noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

La vraie aventure commence pour les Bleues

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 753

Pin La vraie aventure commence pour les Bleues. AFP
La vraie aventure commence pour les Bleues. AFP

La vraie aventure commence pour les Bleues

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 753

Les choses sérieuses commencent pour les Bleues, enfin au complet. Le gang des Lyonnaises, fortes d'une quatrième Ligue des champions de rang, a retrouvé Clairefontaine et l'équipe de France, mardi, à un peu plus de deux semaines du coup d'envoi du Mondial-2019 à domicile.

Après l'Europe, le monde donc. La gardienne Sarah Bouhaddi, les défenseures Amel Majri, Wendie Renard et Griedge Mbock Bathy, la milieu de terrain Amandine Henry ainsi que les attaquantes Delphine Cascarino et Eugénie Le Sommer, qui forment la colonne vertébrale des Bleues de Corinne Diacre, ont rejoint leurs coéquipières, trois jours après avoir écrasé le FC Barcelone (4-1).

Avec un objectif : broder une première étoile mondiale sur le maillot de l'équipe de France féminine.

"C'était important d'arriver en sélection en ayant gagné tous les titres possibles", avait d'ailleurs savouré Renard après la finale de Budapest. "Moi, je me voyais mal rejoindre les copines, en perdant. C'est un plus psychologiquement."

Sous la pluie, elles se sont donc mises au travail. Avec sérieux et application. Histoire de montrer que les "patronnes" sont bien là alors que les Bleues sont rassemblées dans les Yvelines depuis une dizaine de jours.

Mais, pour voir l'équipe de France au grand complet, il faudra attendre un peu : arrivées au Château aux alentours de 14h30, les Lyonnaises ont filé directement au bloc médical pour toute une batterie de tests physiques (VO2, test lactiques, cardio…) afin de savoir où elles se situent dans leur préparation. 

"C'est un peu spécial cette année parce que certaines ont déjà commencé leur préparation pour la Coupe du monde et nous on était encore 'focus' sur la Ligue des champions. Mais on va les retrouver avec beaucoup de joie et on va être déterminées à aller le plus loin possible", a récemment expliqué Eugénie Le Sommer.

"On sent l'effervescence"

Le reste de l'équipe de France s'est tout de même entraîné en fin d'après-midi, non sans avoir offert un "entraînement de rêve" à une vingtaine d'enfants venus de partout en France, des étoiles plein les yeux.

"C'est toujours un moment agréable à partager. Petit à petit, on parle de plus en plus de nous", a soufflé Elise Bussaglia. "On va vivre un grand événement en France donc si les stades sont pleins, c'est bénéfique."

Même son de cloche du côté de Gaëtane Thiney: "On sent vraiment l'effervescence, c'est important de se sentir soutenues", a confié la milieu de terrain du Paris FC.

Et soutenues, elles l'ont été. Une soixantaine de supporters, majoritairement des enfants, sont venus assister à l'entraînement collectif des Bleues. Au programme, course au selfie et à l'autographe, drapeaux bleu, blanc et rouge, chants "Allez les Bleues ! Allez les Bleues"... alors que les joueuses de Corinne Diacre enchaînent les tours de terrain après une série d'étirements.

La plupart ont cependant raté Zinédine Zidane, champion du monde 1998 et actuel coach du Real Madrid, venu à Clairefontaine pour deux jours de formation continue avec d'autres entraîneurs. Griedge Mbock est tout de même parvenue à faire une petite photo avec la légende du foot français, aussitôt diffusée sur Twitter.

Après une heure de course, les joueuses de l'équipe de France ont -enfin- touché le ballon, pour le plus grand bonheur de leurs supporters, qui ont entamé le tube de Vegedream "Ramenez la Coupe à la maison".

Car il faudra être prêtes pour le Mondial à domicile. La France, au palmarès vierge, n'aura d'yeux que pour ses Bleues. La preuve ? Le premier match amical, samedi, à Orléans, face à la Thaïlande, affiche déjà complet.

BeSoccer

BeSoccer

infos 66K RANK 1
vues 469M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook