noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

"Les joueurs de Lyon doivent y croire"

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 6,100

Pin Genesio confiant pour Lyon. goal
Genesio confiant pour Lyon. goal

"Les joueurs de Lyon doivent y croire"

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 6,100

L'ancien entraîneur de Lyon est revenu sur la victoire des siens contre Manchester City en 2018 et espère voir l'OL rééditer un tel exploit.

L'Olympique Lyonnais rêve d'une demi-finale de Ligue des champions. Pour parvenir dans le dernier carré, l'OL va devoir battre Manchester City. Ce ne sera pas chose aisée, mais les Gones l'ont déjà fait dans le passé. En 2018, l'OL emmené par Bruno Genesio avait réussi à venir à bout du Manchester City de Pep Guardiola. Dans une interview accordée à 'L'Equipe', Bruno Genesio s'est montré confiant pour Lyon et espère que les joueurs s'appuieront sur leur victoire contre les Citizens il y a deux ans pour rééditer un exploit samedi soir.

"Ils doivent se servir de ce succès à Manchester City car beaucoup d'entre eux ont participé à ce match, Maxwell Cornet, Memphis Depay, Houssem Aouar, Anthony Lopes, Marcelo, Jason Denayer... Ils l'ont fait. En plus dans ce contexte; un seul match et à huis clos, l'équipe la moins forte est avantagée. Il faut qu'ils y croient. Mais tu ne dois pas avoir peur de prendre des risques sinon tu es mort car il faut sortir de leur pression", a expliqué Bruno Genesio.

"Cette victoire elle ne m'appartient pas. C'est celle de tout le monde, d'un staff, d'un président qui était derrière nous et évidemment des joueurs en premier. C'était un vrai bonheur collectif, de la joie car personne n'imaginait ça possible. (...) J'étais critiqué à l'époque et ça a été une petite revanche collective oui. Je me suis servi des critiques pour motiver mes joueurs. Rudi Garcia peut-être aussi contre la Juventus d'ailleurs. Cela prouve qu'en football, il faut croire que tout est possible. Je me souviens des réseaux sociaux, ce n'était pas simple..", a ajouté l'ancien technicien de l'OL

Bruno Genesio est revenu sur les coulisses de l'exploit : "On sortait d'un nul à Caen, et City c'était notre premier match de poule. Autant dire qu'on nous avait enterrés. Cela pariait sur une raclée, un 5-0 et certains évoquaient même la minute du premier but... Honnêtement on est partis là-bas avec la craint et même un peu de peur. On ne voulait pas passer pour des rigolos. Le changement d'état d'esprit ? Il y a eu une sorte de bourrage de crâne. Aulas a parlé la veille, un grand discours positif. Il n'était pas question de se voir en favoris car en face c'était une grande équipe. Mais nous devions expliquer que nous avions des armes pour rivaliser. (...) Nous devions jouer notre chance à fond. C'était impératif de sortir de la posture de la victime".

"Plus ça approchait, plus les joueurs devenaient relâches, confiants. Ensuite, on a été présent sr les aspects athlétiques et tactiques et nous avons eu de la réussite. Durant la causerie, j'avais insisté sur l'idée que nous allions beaucoup courir, que nous devions être disciplinés mais qu'il fallait prendre des risques pour ressortir le ballon proprement quitte à se faire contrer dans la construction. Avec Tanguy, Houssem, Nabil, Memphis on en était capables. Il y a eu un gros travail psychologique de persuasion des joueurs pour leur expliquer qu'on pouvait jouer au foot si on faisait les efforts. Il fallait être capable de leur faire mal avec la balle", a conclu l'entraîneur français évoluant désormais en Chine.

BeSoccer

BeSoccer

infos 102K RANK 1
vues 755M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook