noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Neymar, encore lui !

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 4,390

Pin Neymar a encore frappé. Goal
Neymar a encore frappé. Goal

Neymar, encore lui !

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 4,390

Déjà décisif une semaine plus tôt contre Strasbourg (1-0), Neymar a encore donné la victoire au PSG dimanche à Lyon (0-1). L'histoire continue.

Décidément, Neymar ne rate pas son retour ! Une semaine après avoir offert la victoire au PSG sur le fil contre Strasbourg (1-0) , le Brésilien retrouvait le onze de départ dimanche à Lyon (0-1). Et il a remis ça ! Suspendu mercredi face au Real Madrid (3-0), l'ancien Barcelonais était titulaire dans une attaque à trois avec Angel Di Maria et Eric Maxim Choupo-Moting. Et c'est du gauche, en toute fin de match, qu'il a encore libéré les siens (0-1, 86e).

Avant cela, le Brésilien avait eu du mal à forcer le verrou lyonnais. Il faut dire que dans son 3-5-2 concocté pour l'occasion, l'OL s'était montré solide jusqu'ici, et Neymar, comme ses partenaires, s'était cassé les dents sur une défense compacte.

Avec calme et abnégation

Il avait bien eu quelques situations de briller, mais Anthony Lopes s'était montré impérial, réalisant plusieurs arrêts déterminants en repoussant du pied sa première tentative, sur un service de Di Maria (22e), avant de s'envoler sur un coup-franc tiré sous la barre (41e).

Neymar se savait attendu. Comme toujours. Et il a dû gérer la pression. Le jeu a même été stoppé à plusieurs reprises sur les corners de l'ancien joueur de Santos, afin d'attendre que le public n'arrête de lui lancer des projectiles. Mais à chaque fois, Neymar est resté calme, aidant même à enlever les boulettes de papier tombées sur la pelouse. Une attitude décontractée qui lui a permis de rester dans son match.

Et son abnégation a fini par être récompensée puisque la lumière est encore venue de lui. Un pas de plus dans son opération reconquête auprès des suppporters, suite à son transfert avorté au FC Barcelone cet été. L'énième épisode d'un grand feuilleton.

Benjamin Quarez, au Groupama Stadium.

BeSoccer

BeSoccer

infos 77K RANK 1
vues 569M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook