noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Pauleta compare la Ligue 1 à la Liga Nos : "Les Portugais aiment trop le foot"

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 759

Pin Pauleta compare la Ligue 1 à la Liga Nos. gOAL
Pauleta compare la Ligue 1 à la Liga Nos. gOAL

Pauleta compare la Ligue 1 à la Liga Nos : "Les Portugais aiment trop le foot"

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 759

L'ancien attaquant du Paris Saint-Germain a commenté la reprise du championnat portugais et l'a comparé à la Ligue 1 sur la scène européenne.

Après la Bundesliga, la Liga Nos a été le second championnat européen d'envergure à reprendre ce mercredi soir. Le Portugal où le football est roi a décidé de suivre les pas de l'Allemagne, de l'Angleterre, de l'Italie et bien évidemment de son voisin espagnol en mettant tout en oeuvre afin d'aller au terme de la saison actuelle. Les clubs portugais n'ont pas longtemps tergiversé sur la marche à suivre concernant la suite de la saison, sous l'impulsion des trois gros, Porto, Benfica, et le Sporting, désireux de reprendre et de terminer la saison pour des raisons économiques et sportives, et ce malgré l'absence des supporters au stade.

Dans une interview accordée à 'L'Equipe', Pedro Miguel Pauleta a souligné l'importance de reprendre la Liga Nos pour les Portugais : "C'était important de reprendre ? Oui, parce qu'au Portugal on a bien contrôlé ce virus, même si aujourd'hui les cas sont un peu plus nombreux autour de Lisbonne. En France, le problème était plus grave, la situation plus tendue à un moment. On ne peut pas comparer les deux situations sanitaires (aux alentours de 29 000 morts en France et de 1400 au Portugal)".

L'ancien attaquant du PSG a comparé la Ligue 1 à la Liga Nos et notamment sur la scène européenne : "D'abord, les clubs français ne prennent pas assez au sérieux la Coupe d'Europe, à part la Ligue des champions. Ici, tous les ans, au moins un des trois grands "tombe" en Ligue Europa pour y gagner des points. On ne sent pas la même implication des clubs français, et cela depuis des années. Pourtant, il n'y a rien à voir au niveau des moyens et des infrastructures, entre des clubs comme Santa Clara ou Setubal, par exemple, et Saint-Etienne ou Montpellier".

"Le Portugal est un petit pays. À part, Lisbonne et Porto, il n'y a que des petites villes, Santa Clara vient d'une île lointaine, comme le Maritimo Funchal. Pour les Français, le championnat portugais, ce sont les grands clubs de Lisbonne et Porto. Mais la réalité, c'est qu'en dehors de ces clubs, il n'y a pas tant de monde dans les stades. Souvent, il n'y a pas plus de 3000 à 4000 personnes, même beaucoup moins. Ce n'est pas la même foule qu'en France", a ajouté l'ancien attaquant du Portugal.

Pedro Miguel Pauleta a tout de même reconnu qu'au Portugal, le football a un impact social important sur la population : "Ici, toutes les chaînes de télévision ont un programme sportif quotidien, il y a toujours une émission de football à voir, ou à écouter, sans parler des trois quotidiens sportifs ('O Jogo', 'Record' et 'A Bola'). Et les supporters au sens large avaient très envie qu'on reprenne le championnat le plus vite possible. Les Portugais aiment trop le football. Et tout le monde voulait que ça recommence, en faisant évidemment bien attention et en respectant les règles imposées par la direction générale de la Santé".

BeSoccer

BeSoccer

Infos 97K RANK 1
vues 708M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook