noscript image
GooglePlay Logo AppStore Logo

Pile ou face

Pin Lopetegui et Zidane, face à face. Montage/BeSoccer
Lopetegui et Zidane, face à face. Montage/BeSoccer

Pile ou face

Le destin a voulu que Julen Lopetegui, actuel entraîneur de Séville et ancien du Real Madrid, reçoive la visite d'une équipe merengue morose. Le Ramón Sánchez Pizjuán pourrait provoquer des maux de tête chez les supporteurs madrilènes ou peut-être tout l'inverse.

Le football est un sport si spécial qu'il te permet de prendre ta revanche après que tu aies réalisé un mauvais match. Madrid n'a pas joué comme il se devait à Paris et a fini par succomber nettement à la supériorité des Français.

La formation madrilène souhaite donc repartir sur de bonnes bases pour s'ôter tout type de pression. Ce dimanche, les Merengues se rendent au stade Ramón Sánchez Pizjuán, une pelouse qui leur a causé bien des maux ces dernières années.

En outre, Séville est deuxième du classement et connaît un pic de forme spectaculaire. L'un des principaux artisan de ce succès est Julen Lopetegui, qui a eu l'opportunité de diriger le Real Madrid dans le passé.

Le technicien basque a curieusement rejoint la Casa Blanca pour remplacer l'homme aux trois Ligues des champions consécutives, Zinedine Zidane. Le Français, un homme toujours associé au succès, décidait de s'en aller et laissait un vide que personne ne sut combler.

Lopetegui, peu avant de commencer la saison, fut congédié après avoir courbé l'échine face au Barça au Camp Nou sur le score fleuve de 5-1 et Solari, qui héritait des rênes de l'équipe par la suite, prenait lui aussi la porte de sortie après l'élimination en Ligue des champions.

Tout allait mal et Zidane entrait en scène. Le tacticien revenait avec les pleins pouvoirs en vue de la saison 2019-20. L'exercice dernier terminait sur des doutes qui refont aujourd'hui surface.

La défaite à Paris a fait sonner les alarmes à Bernabéu, mais il convient de rappeler que cela n'est que le début de saison. Il reste encore du chemin à parcourir, alors que dans le football, il est possible d'être au plus mal un jour et au sommet le lendemain.

Une chose est très claire : le destin a voulu que Lopetegui ait aujourd'hui l'opportunité d'ouvrir encore plus une plaie qui vient de s'ouvrir chez son ancienne équipe.

Mais ce Madrid est imprévisible. Même si c'est un moment compliqué, son écussion oblige l'équipe à relever la tête et donner le meilleur de soi pour gagner.

Akindélé Orimolade

Akindélé Orimolade

infos 8,051 RANK 4
vues 156M RANK 3
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook