noscript image

Pour Romeyer, les Verts sont "les cobayes" de la VAR

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 948

Pin Le président de Saint-Eitenne Roland Romeyer suit le match contre Monaco à Geoffroy-Guichard, le 15 décembre 2017
Le président de Saint-Eitenne Roland Romeyer suit le match contre Monaco à Geoffroy-Guichard, le 15 décembre 2017

Pour Romeyer, les Verts sont "les cobayes" de la VAR

BeSoccer par BeSoccer @besoccer_com - 0 948

Romeyer, le président du directoire de l'ASSE, a tapé du poing sur la table pour dénoncer les erreurs d'arbitrage dont a été victime son équipe.

VAR ne rime pas avec les Verts, et s'il y a un bien un endroit où il ne faut pas prononcer ces trois lettres c'est bien le Forez. Et pour cause; de toutes les équipes de Ligue 1, l'ASSE est celle qui a été la plus pénalisée par l'arbitrage vidéo depuis que celui-ci a été instauré en début de saison dans le championnat. Les Stéphanois commencent à en avoir ras-le-bol et leurs dirigeants n'hésitent plus à le crier haut et fort.

Roland Romeyer, le président du directoire du club, s'est exprimé dans une interview à L'Equipe. Pour lui, l'outil n'est pas encore suffisamment bien utilisé pour qu'il décide du sort des équipes. "Selon moi, le VAR nous en a déjà fait perdre au moins huit. C'est énorme ! Allez, va pour six ou quatre. Ça reste énorme quand même. Car avec ces points, on pourrait être plus tranquilles au classement. J'en suis malade et cela me met en colère. On ne peut pas continuer comme ça. Tous les week-ends, il y a des erreurs. On voit même des rouges retirés après avoir rappelé le joueur sur la pelouse. Faut pas déconner ! Et en plus de la peine, on rajoute une double peine".

Romeyer est remonté contre les arbitres, mais ne les accable pas. Car pour lui, ils n'ont pas été suffisamment bien formés pour se laisser suppléer par la technologie. "Ce que je reproche ? C'est son utilisation, a-t-il concédé. Au départ, tout le monde était d'accord pour adopter cet outil qui allait permettre plus de justice. J'ai été arbitre amateur. Je sais que c'est très difficile de devoir juger en un centième de seconde. Le VAR permet justement de corriger une erreur en temps réel. Sauf qu'aujourd'hui, je ne suis pas convaincu. On subit des décisions incompréhensibles, inégales et qui engendrent de la frustration. L'outil, c'est bien. Son utilisation, c'est mal".

Pour conclure, le dirigeant à l'ASSE a appelé à une "plus grande harmonisation de la VAR". "C'est comme avec une nouvelle voiture. Il faut apprendre à la piloter avant de se mettre au volant, a-t-il lâché avec humour. Là, il y a deux copilotes dans un car qui communiquent avec le pilote sur le terrain, sans trop savoir comment ça marche. Je demande donc une utilisation claire et juste du VAR afin que tout le monde puisse comprendre les décisions. Parce que, pour le moment, personne n'y pige rien".

 

BeSoccer

BeSoccer

infos 55K RANK 1
vues 360M RANK 1
Plus de cet auteur

Follow BeSoccer on Facebook